Que se passe-t-il dans votre corps après avoir mangé un Big Mac ?

Santé

NUTRITION – Un site américain spécialisé dans les informations relatives aux fast food a tenté de coprendre ce qui se passe dans notre corps après avoir ingurgité un Big Mac. Sucre, sel, graisses trans : on sait depuis longtemps que le sandwich américain cumule tous les défauts. Explications.

Le site américain fastfoodprice.com s'est livré à une analyse originale : comprendre ce qui se joue dans notre organisme une heure après avoir dégusté un Big Mac.

Si le célèbre hamburger du géant américain est un incontournable, on sait déjà qu'il n'est pas très bon pour la santé, tout comme les spécialités de ses concurrents d'ailleurs. En effet, cette étude porte sur le Big Mac mais il y a fort à parier que les Whopper et autres Giant cumulent les mêmes défauts. Alors loin de faire de la spécialité du Mc Do l'ennemi public numéro 1, ces explications tendent à nous sensibiliser à nouveau sur le fait que manger de la junk food n'est pas anodin. Un Big Mac de temps en temps n'altérera pas votre santé sur le long terme mais attention à ne pas en abuser !

10 minutes après : notre cerveau est stimulé par l'apport calorique
Un Big Mac c'est avant tout beaucoup de graisses et beaucoup de sucre (pour un total nutritionnel de 540 calories). Or ces aliments envoient à notre cerveau des signaux qui lui font développer de la dopamine, vous savez cette hormone du bonheur, dont on parle souvent. C'est le même procédé qui d'ailleurs se met en place chez les consommateurs de drogue. Et oui quelque part nous sommes tous des addicts potentiels au sucre.

20 minutes après : la crise de manque
Comme un drogué sans sa dose, une sensation de manque se fait alors sentir. Après un Big Mac on veut toujours plus de sucre. Vous avez sûrement remarqué qu'après avoir mangé au fast-food il semble difficile de satisfaire son appétit. C'est d'abord parce qu'un Big Mac composé de sucres rapides et de lipides n'est pas rassasiant sur le plan nutritionnel et c'est également parce que le sucre est un cercle vicieux. Plus on en mange, plus on en a envie.

À LIRE AUSSI >>  Il y a de la matière fécale dans la quasi totalité des hamburgers

30 minutes après : le sel fait s'emballer la machine
Un Big Mac contient à peu près 0,97 grammes de sel quand l'apport journalier recommandé par l'OMS doit être inférieur à 5 grammes par jour. Et on n'a pas compté les frites ! Si vous prenez la grande, c'est 0,72 grammes . On vous laisse faire le calcul. Première conséquence vous êtes déshydraté. Et souvent cette sensation peut se confondre avec la faim. Donc, là encore, vous êtes tenté de continuer à manger. Ensuite le sel contenu dans le Big Mac commence à rendre difficile le travail des différents organes : les reins ont du mal à évacuer le sel et, devant l'excès, les tissus commencent à produire du liquide pour faciliter sa disparition, ce qui complique la tâche du cœur qui se met à battre plus rapidement, ce qui le fatigue.

40 minutes après : on en veut toujours plus
Ce qui nous fait, cette fois, vouloir remettre le couvert après avoir mangé un Big Mac c'est le fait que notre glycémie déraille quelque peu après un tel repas. En effet, les sucres rapides contenus dans le hamburger star ont tendance à provoquer des pics d'insuline. Cette hormone libérée par le pancréas a pour but de réguler le taux de glycémie. Quand l'insuline redescend brutalement, c'est le coup de pompe et la fringale assurés. C'est pourquoi il est recommandé de privilégier des aliments à index glycémique modéré pour favoriser un taux constant d'insuline dans notre organisme.

60 minutes après : la digestion s'éternise
Les lipides (les graisses) sont, par essence, plus longs à être digérés car ils sont plus difficilement assimilés par les enzymes qui se chargent de la digestion. Normalement notre corps met de 24 à 72 heures à digérer mais il faut donc compter plus de temps pour les aliments particulièrement gras. Les graisses saturées sont digérées au bout de... 51 jours. 

Vous l'avez compris un Big Mac reste un aliment à consommer exceptionnellement donc n'oubliez pas de faire les bons choix quand vous craquez. Ainsi, maintenant que vous savez ce qui se joue dans votre corps, ne chargez pas la mule. Essayez de remplacer les frites par une salade et troquez le soda ultra-sucré contre une eau minérale.

EN SAVOIR +
>>
La junk food favorise la dépression
>>
Les fontaines à soda interdites en France

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter