Nouveau carnet de santé : que vaut la formule mathématique pour mesurer la taille adulte de votre enfant ?

DirectLCI
SANTÉ - Le nouveau carnet de santé, en circulation depuis le 1er avril 2018, propose aux parents un calcul mathématique pour estimer la taille adulte de leur futur enfant. Que vaut-elle ?

Le carnet de santé qui entre en vigueur ce 1er avril contient de nouvelles courbes de croissance de référence. Elles ont été créées par l’Inserm et les chercheurs du Centre de Recherche Epidémiologie et Statistique Sorbonne Paris Cité (CRESS) d’après l’analyse de plus de 5 millions de mesures recueillies sur des enfants âgés de 0 à 18 ans.

Les anciennes, qui dataient de 1979, étaient obsolètes. En effet en 10 ans, la médiane de la taille des filles des nouvelles références est de 139,5 cm contre 134,7 cm sur les courbes précédentes, soit quasiment 5 cm. A également été introduite la formule retenue pour calculer la taille adulte estimée d’un enfant, appelée "taille cible". Celle-ci n’est là que pour donner une indication de la future taille, mais surtout pour alarmer parents et médecins en cas de petite taille chez un enfant censé avoir une taille cible génétique élevée.   

Selon cette dernière, pour connaître la taille cible adulte d’un garçon il faut réaliser le calcul suivant : (Taille de la mère + taille du père + 13) / 2. Cette méthode considérant que les filles seront plus petites que les garçons, pour calculer leur taille adulte il ne faut non pas ajouter mais soustraire 13 à l’addition de la taille des parents. Ainsi, pour estimer la taille adulte d’une fille, il faut calculer : (Taille de la mère + taille du père – 13 )/ 2. Parfois, cette méthode aussi appelée formule de Tanner, propose de calculer ainsi : (taille de la mère + taille du père) / 2  et ensuite ajouter ou soustraire 6,5 selon le sexe de l'enfant.


"Attention, même si cette formule est la plus utilisée dans la profession et la plus consensuelle, cela reste une indication, ce n’est pas extrêmement précis" nuance le docteur Arnault Pfersdorff, fondateur du site de conseil pediatre online. Surtout qu'une marge d’erreur de – 6 cm à + 6 cm existe. Il est même écrit sur le carnet de santé, en-dessous des courbes de croissance, que "80% des enfants en bonne santé auront une taille finale comprise entre la taille cible" à plus ou moins 6 cm. L'auteure de ces lignes, qui s'est amusée à faire le calcul est même à une différence de +11 cm ! Il est également aisé de constater que deux frères ou deux sœurs font rarement exactement la même taille. 


"Cet outil de calcul doit surtout nous interpeller" rappelle le pédiatre. "Nous ne devons pas nous focaliser dessus. Ainsi, si la croissance de l’enfant ralentit mais que ce dernier reste dans le couloir de la taille cible il n’y a pas de problème. En revanche, s’il sort de la taille cible des parents, nous commencerons à nous inquiéter et à en chercher les raisons."

Des méthodes plus ou moins décriées

Outre cette formule plus ou moins "officielle", d'autres ont été utilisées dans le passé. Ainsi certains proposent, pour estimer la taille future de l'enfant, de simplement calculer la taille moyenne des parents, soit la taille du père + la taille de la mère divisée par deux. "Je suis un peu circonspect sur cette méthode" nous avoue le docteur Pfersdorff. 


D’autres encore ont pu conseiller aux parents de multiplier par deux la taille de leur enfant à l'âge de deux ans pour avoir une estimation de leur taille adulte. "Bof" lâche le pédiatre interrogé par LCI. "Parce qu’à deux ans, un enfant a encore un avenir pathologique qui peut influencer sa taille, comme des rhinopharyngite, des grippes. L’environnement, la pollution, les perturbateurs endocriniens, l’alimentation a également une influence sur la taille des enfants."


Pour conclure, le pédiatre assure : "La courbe est plus importante que la taille finale. Tous ces calculs ne sont pas très fiables. Surtout, les parents ne doivent pas se focaliser sur ces outils."  Autrement dit, pour paraphraser une célèbre maxime, mieux vaut regarder la lune plutôt que le doigt qui montre la lune. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter