Quel que soit l'âge, les cheveux gris annonceraient un risque cardiaque

Santé

SIGNE – Dans une nouvelle étude, des scientifiques suggèrent que les hommes aux cheveux gris seraient plus à risque de développer une maladie du cœur, et ce, peu importe leur âge. Ce critère, s’il est confirmé, pourrait permettre de mieux prédire le risque.

Quand les premiers cheveux gris pointent le bout de leur nez, le cœur est mis à rude épreuve. Et pas seulement parce que la chevelure poivre et sel est un signe de vieillissement. "On sait que vieillir est un facteur de risque cardiaque inévitable mais certains signes dermatologiques pourraient signaler ce niveau de risque", a expliqué le Dr Irini Samuel lors de l’EuroPrevent 2017 ce samedi 8 avril, le Congrès annuel de l’Association Européenne de Cardiologie qui se tient à Malaga (Espagne). Le chercheur, qui présentait ses derniers travaux, suggère qu’être vigilant aux signes cutanés comme les cheveux grisonnants permettrait d’être plus efficace dans la prévention des maladies cardiaques. 

L’âge n’est pas le seul facteur prédictif

Pour cette étude d’observation, les chercheurs ont passé au crible les données de 545 hommes qui ont passé un scanner pour diagnostiquer une maladie coronarienne (cardiopathie ischémique). Les patients ont ensuite été divisés en deux groupes : les malades d’un côté et ceux qui ne l’étaient pas, de l’autre. Les scientifiques ont ensuite comparé leur quantité de cheveux gris et blancs et les ont classés selon leur note obtenue au score de blanchiment. Le 1 correspondant à un cheveu coloré et le 5 à un cheveu blanc, dépourvu de mélanine.  

Les résultats montrent qu’en plus des facteurs de risques traditionnels (hypertension, diabète, tabagisme ou antécédents familiaux), les cheveux font partie des signes avant-coureurs de la maladie. Plus surprenant, ce constat est valable peu importe l’âge du patient. Les personnes qui voient apparaître leurs premiers cheveux blancs à la trentaine par exemple sont donc tout aussi exposées. Pourquoi ? C’est le niveau de stress oxydant (déséquilibre entre les cellules), en cause dans l’accélération du processus de dégradation des mélanocytes (les cellules qui pigmentent la peau), qui est un signe prédictif. 

Lire aussi

Un test capillaire pour diagnostiquer une maladie du cœur ?

Le Dr Samuel développe : "L’athérosclérose (la perte d’élasticité des artères) et l’apparition des cheveux grisonnants se produisent par les mêmes voies biologiques et l'incidence des deux augmente avec l'âge." Peu importe l'âge réel donc, les cheveux grisonnants ne trompent pas et indiquent l’âge biologique. C’est pour cette raison que ce signe devrait être considéré comme un signe d’avertissement, selon les chercheurs. 

Cependant, une étude impliquant également des femmes est nécessaire pour confirmer ce lien. Si c’est le cas, un système d’évaluation des cheveux gris pourrait être utilisé pour évaluer le risque de contracter une  maladie coronarienne. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter