Rappel : pour protéger bébé, c’est -vraiment- zéro alcool pendant toute la grossesse

Un principe : "zéro alcool pendant la grossesse"
Santé

MISE EN GARDE – Des troubles de l’apprentissage jusqu'au syndrome de l’alcoolisation fœtale, consommer de l’alcool pendant la grossesse peut affecter la santé de l’enfant à naître. Alors que les dangers sont souvent sous-estimés, Santé Publique France rappelle la règle d’or : s’abstenir.

Une femme enceinte peut-elle boire un verre d’alcool sans prendre de risque pour son bébé ?  A cette question, 39% des personnes interrogées lors d’une enquête réalisée par Santé publique France l’année dernière répondaient que c’était possible.  Preuve que le risque lié à la consommation d’alcool reste très flou dans les esprits. 

A l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF), ce vendredi 9 septembre, Santé publique France et la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) lancent une grande campagne d’information avec un message fort : "vous buvez un peu, il boit beaucoup".

Une consommation occasionnelle a aussi des conséquences

En  effet, lorsqu’une femme enceinte consomme de l’alcool, celui-ci passe directement dans le sang du bébé par l’intermédiaire du placenta. Mais "l’alcool est toxique pour le fœtus et peut entraîner diverses complications (retard de croissance, atteintes du système nerveux central, malformations…), dont le syndrome d’alcoolisation fœtale est la forme la plus grave", rappelle l’agence sanitaire dans un communiqué

Bien sûr, "ce sont les consommations d’alcool importantes et régulières qui sont à l’origine des problèmes les plus graves, souligne Alcool Info Service. Toutefois, des consommations plus ponctuelles, peuvent également avoir des conséquences sur le bébé."

L’arrêt est bénéfique à tout moment de la grossesse

Et comme aucune étude scientifique ne peut attester d’un seuil limite en-dessous duquel l’enfant à naître n’est pas mis en danger, le principe de précaution s’applique. Ainsi, c’est "zéro alcool pendant toute la grossesse", sans exception. 

En France, 8000 bébés naissent chaque année avec le SAF, pour 800.000 naissances par an. Si vous avez du mal à vous passer d’un verre d’alcool pendant votre grossesse, n’hésitez pas à en parler aux professionnels de santé qui vous suivent ou à contacter Alcool Info service au 0 980 980 930, de 8h à 2h. Comme le dit si bien le proverbe, mieux vaut tard que jamais. L’arrêt sera ainsi bénéfique à tout moment de la grossesse. 

*Etude réalisée par BVA pour Sante publique France du 25 au 27 juin 2015 auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1005 personnes âgées de 15 ans et plus.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter