Après Leclerc, Carrefour rappelle à son tour des haricots verts possiblement contaminés par une plante toxique

Santé

CONSOMMATION - Après Leclerc, qui a diffusé un rappel similaire lundi, c'est au tour de Carrefour de rappeler un lot de haricots verts suspectés de contenir du Datura. Une plante toxique pouvant avoir des effets sur le système nerveux, la vision et le fonctionnement du cœur.

Des traces de plantes toxiques dans des haricots verts ? Après Leclerc, Carrefour rappelle à son tour un lot de haricots verts suspectés de contenir un élément végétal étranger, le datura. Il s'agit d'une plante contenant naturellement de fortes teneurs en alcaloïdes tropaniques, précise Leclerc dans son communiqué. Des substances qui peuvent avoir des effets néfastes sur le système nerveux, la vision ou les fonctions cardiaques. Selon le communiqué diffusé par le groupe, le rappel concerne des "haricots verts très fins surgelés 1 kg".  

"Il est demandé aux personnes qui détiendraient le lot de produit de ne pas le consommer et de le rapporter au point de vente où il sera remboursé", indique le communiqué. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et répression des fraudes (DGCCRF) fait savoir que lot mis en cause porte le numéro 8058M.

Lundi, la chaîne de grande distribution Leclerc avait elle aussi annoncé le rappel de haricots verts commercialisés dans ses magasins. Ces lots, de marque Notre Jardin, portent, eux, les références 8031M et 8352M. Ils ont été vendus à partir du 1er février 2018 pour les premiers et du 20 décembre 2018 pour les seconds. Ils pourraient eux aussi contenir du Datura. Les personnes qui seraient encore en possession des lots incriminés sont priés de les rapporter en magasin.

En cas d'ingestion, il est conseillé de composer le 15, de consulter son médecin traitant ou le centre anti-poison le plus proche. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter