De plus en plus de "têtes plates" chez les nourrissons : qu'est-ce que la plagiocéphalie ?

Santé
DirectLCI
ALERTE – Une association de défense des patients met en garde la Haute Autorité de la santé (HAS) contre la recrudescence de "têtes plates" chez les nourrissons. Un syndrome aux conséquences graves dû à une position exclusive sur le dos et des accessoires pas toujours très adaptés.

Avis aux jeunes parents. Il faut faire très attention à la manière dont vous couchez votre bébé durant les premiers mois de sa vie. A l'occasion de Journée mondiale contre les déformations crâniennes ce mardi 4 avril, l'association de défense des patients Le Lien a saisi la Haute autorité de la santé (HAS) pour l'alerter sur la recrudescence de plagiocéphalie chez les nourrissons, rapporte Le Parisien. En effet, 20% des bébés (et plus particulièrement les garçons) souffriraient du syndrome de la "tête plate", un aplatissement postérieur ou latéral du crâne qui se produit lorsque l'enfant reste toujours allongé dans la même position.

Depuis la campagne nationale lancée en 1994 pour lutter contre la mort subite du nourrisson, les parents couchent leur bébé exclusivement sur le dos. Une position qu'il faut absolument respecter, comme le rappelle à LCI Dr Inge Harrewijn, pédiatre CHU Montpellier et présidente de l’association nationale des centres de référence de la mort inattendue du nourrisson (ANCRéMIN). "Les parents doivent absolument coucher leur bébé sur le dos à plat, dans un lit à barreaux avec un matelas ferme adapté aux dimensions du lit. Ils doivent être dans une turbulette et dans la chambre des parents jusqu’à 6 mois de vie". 

Attention aux matelas cocoonants et autres accessoires à la mode

Pour le couchage, elle recommande la position sur le dos mais en alternant la pression sur le côté droit et le côté gauche du crâne et ce, en stimulant votre bébé par une petite lumière qui attirera son regard d'un côté ou de l'autre ; ou en le faisant dormir un jour sur deux la tête placée en haut puis en bas du lit. La journée, par contre, il est important de ne pas laisser un enfant dans la même position pour ne pas déformer le crâne extrêmement malléable des tous petits. "Le jour, il est important de stimuler son enfant, les parents ayant trop souvent tendance à les caler dans des poufs ou des cales bébés,  des cocons ou encore des coques de transport. La libre motricité favorise le développement de l’enfant et prévient la tête plate". 

Si on suit ces recommandations de la naissance au premier mois, on peut éviter à son enfant des problèmes qui peuvent être graves. Car les dégâts provoqués par la plagiocéphalie ne sont pas exclusivement esthétiques. "Une installation unique sur le dos va faire pression, le lui déformer, modifier les équilibres. On retrouve des enfants avec des problèmes vertébraux, de scoliose, de déformation de la mâchoire", explique le docteur Thierry Marck. Des problèmes de succion, de dentition ou encore de retards dans l'apprentissage de la marche et de la parole sont également observés. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter