J'ai testé... un rituel zen par jour pour lutter contre le stress

DirectLCI
BIEN-ÊTRE - Vous avez besoin de sérénité et vous ne savez pas vers quoi vous tourner ? Auteure de nombreux livres de développement personnel et adepte de la "slow life", Cindy Chapelle signe un nouvel ouvrage qui invite à adopter des petits rituels zen quotidiens pour prendre du temps pour soi et se faire du bien. Nous l'avons testé...

Le défi de cette semaine : ouvrir mes chakras pour atteindre le Nirvana ! Les rayons des librairies débordent de ces ouvrages qui promettent de nous aider à vivre de manière plus sereine. Pas besoin d'être maître yogi ni d'avoir beaucoup de temps pour décompresser. D'autant qu'on peut méditer partout, ou presque ! Le matin chez soi avant d’aller travailler, dans les transports, ou bien encore au bureau. Une affaire de quelques minutes qui permet de lâcher prise et de se recentrer sur soi-même.


L'ouvrage Un rituel zen par jour (aux éditions Jouvence) propose d'accompagner le lecteur jour après jour dans sa quête de zénitude. L'auteure Cindy Chapelle, diplômée de l'Ecole française de sophrologie, y décrit 365 exercices sous forme de petits rituels, tous inspirés des médecines douces comme la méditation, la sophrologie, le yoga ou encore le tai-chi. Novice en la matière, mais curieux d’en savoir plus, j'ai décidé de sauter le pas. Récit.

Opération sourire

Lundi. 7h15 : le réveil sonne. Bon élève, je saute immédiatement hors de ma couette, prêt pour ma première journée à la poursuite de mes chakras. Le temps de boire un café, de passer sous la douche, et me voilà dans le métro, direction la rédaction. Collé, serré. Un homme en costume cravate me bouscule, tandis qu'une dame en tailleur et talons aguilles, apparemment pressée de sortir, me grogne dessus et me marche sur les pieds. C'en est trop ! Il est temps de mettre en application un des rituels de Cindy Chapelle : "Sourire à volonté pour booster son mental !" A en croire la sophrologue, le sourire agit comme un anti-stress naturel. Eh bien ça marche ! Interloqué, j'effectue quelques recherches sur Internet. On le sait peu, mais un sourire sollicite pas moins de 17 muscles. Ce qui provoque la libération d'endorphines, des hormones aux vertus bienfaisantes et euphorisantes.

Mieux respirer

Mardi. Ma mission : arrêter de sauter d'une urgence à l'autre et veiller à m'accorder des "moments off" dans la journée. La sophrologue propose un petit exercice de méditation en pleine conscience pour y parvenir. Le téléphone en mode silencieux, je m'installe confortablement, dans une salle de réunion un peu l'écart. "On ferme les yeux pour se recentrer. Durant quelques minutes, on porte son attention sur sa respiration, puis sur des sons plus ou moins lointains qui parviennent à nos oreilles. Ils restent à distance et l’on savoure ce moment de calme en conscience. Lorsqu’on le souhaite, on rouvre doucement les yeux", détaille dans son livre la sophrologue. Au bout de 5 minutes, je rouvre les yeux. Serein, ressourcé. Sachez que prendre de grandes bouffées d'air permet d'augmenter la quantité d'oxygène dans le cerveau, mais aussi de ralentir le rythme cardiaque et de détendre certains muscles de l'estomac. 

Ecouter la nature

Mercredi. Quoi de plus rageant que de passer sa journée à rêver de son lit et, le soir venu, ne pas parvenir à s’endormir ? Les ennemis du sommeil sont légion : stress accumulé tout au long de la journée, surexposition aux écrans, etc. Pour se détendre et s’endormir plus rapidement, la sophrologue suggère d’écouter des musiques relaxantes composées avec les sons de la nature (vagues, oiseaux et autres). On trouve des playlists zen très facilement, en quelques clics, sur la plateforme YouTube. Allongé sur le dos, les yeux fermés, je me laisse aller pour profiter de ce moment de relaxation, en écoutant le bruit de la pluie : de lourdes trombes d'eau, de grosses averses, des chutes d'eau torrentielles. Les muscles de mon corps se relâchent progressivement. En regardant sur Internet, j'apprends que des travaux scientifiques ont démontré qu'écouter des sons de la nature pouvait faire baisser le cortisol, l'hormone à l'origine du stress. 

Regarder un arbre

Jeudi. Notre rapport au monde nous a éloignés de la nature. Pour autant, comme le rappelle Cindy Chapelle dans son livre, ce besoin de rester en communion avec cet environnement est inscrit au plus profond de nous-mêmes. Les Japonais s'adonnent avec passion au shinryoku, "la balade en forêt". A en croire la sophrologue, le simple fait de contempler un arbre permet de se reconnecter avec la nature. Profitant de la pause du midi, bien que la température soit en dessous de zéro, je m'installe sur un banc dans un parc, juste en face d'un grand séquoia.


"Dites-vous que les arbres expirent ce que nous respirons (de l’oxygène), et retirent ce que nous expirons (dioxyde de carbone)", explique la sophrologue dans son recueil. 15 minutes plus tard, après avoir parcouru du regard toutes les branches de l'arbre, les tensions accumulées ont pu se résorber. Des études ont démontré en effet que le contact avec la nature avait des effets positifs sur notre esprit et notre corps. Le simple fait de regarder quelques minutes par jour les arbres se solde par une baisse du stress, de la tension artérielle et une amélioration de notre bien-être général. 

Positive attitude

Vendredi. "En posture assise, les yeux fermés, on prend deux ou trois minutes pour renforcer son énergie. Pour cela, on va associer sa respiration à une évocation mentale, expose la sophrologue Cindy Chapelle. Plus concrètement, on inspire en prononçant mentalement un mot dynamisant tel que 'vitalité', 'énergie', 'dynamisme' ; et lors de l’expiration, on laisse les effets positifs de cette évocation se diffuser dans chaque zone de son corps." A chaque respiration plus profonde, je note mes sensations positives. "Elle est pas belle la vie ?" En évoquant nos émotions positives du moment, nous en augmentons l'effet et aidons notre cerveau à les mémoriser. 

Donner du bonheur

Samedi. C’est (enfin) le week-end ! Ce soir, j’ai invité à dîner deux couples d’amis. Ça tombe bien : mon rituel du jour consiste à cuisiner un "dessert très gourmand". En l’occurrence, un cheesecake caramel beurre salé. Un régal ! Les activités manuelles, comme la cuisine, le bricolage ou la peinture, permettent d'exprimer sa créativité. Pratiquer ce petit rituel permet également de développer des sensations, comme la joie de vivre ou encore le sentiment de satisfaction. Bref, ça fait du bien !

Changer une habitude

Dimanche. Nous vivons tous dans une certaine routine : on se lève à la même heure, on se rend dans les mêmes lieux, on accomplit les mêmes gestes. Cela entraîne souvent ennui, fatigue, manque d’énergie et surtout fermeture au reste du monde. Mais parfois, il suffit de peu de choses pour déprogrammer la routine. Cindy Chapelle suggère de changer de temps à autres ses habitudes, comme le trajet pour se rendre au travail ou encore les ingrédients du petit-déjeuner. Pour ne pas s’enfermer dans la routine, il suffit tout simplement de faire un pas de côté, de sortir de notre perception habituelle pour expérimenter de nouvelles sensations, de nouvelles émotions.


J'ai donc décidé de me rendre dans une nouvelle boulangerie, pour tester leur croissant. Contrairement à d'habitude, je lève les yeux et prends le temps de regarder l’architecture, les arbres, les gens autour de moi, un peu comme si je découvrais un nouveau pays. Sentiment de bien-être et de plaisir, à l'instar de cette semaine sous le signe de la zénitude.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter