Reprise de l'épidémie en Ile-de-France : ces indicateurs qui inquiètent les autorités médicales

La situation sanitaire dans l'Hexagone devient préoccupante. Deux mille cas positifs au Covid-19 sont recensés quotidiennement, soit deux fois plus qu'il y a trois semaines. Le pays a franchi le seuil de vigilance fixé à dix cas pour cent mille habitants.
Santé

SITUATION - La seconde vague de l'épidémie de Covid-19 arrive-t-elle en Ile-de-France ? C'est en tout cas ce que craint le directeur de l'Agence régionale de santé de la région qui n'hésite pas à parler "d'un rebond épidémique". LCI fait le point sur les indicateurs.

Avec 2.555 personnes sont soignées à l'hôpital pour le coronavirus, la région Ile-de-France représente à elle seule 55% des hospitalisations pour l'ensemble du pays. Si cela semble bien peu comparé au pic atteint à la mi-avril, où plus de 13.000 Franciliens étaient à l'hôpital à cause du virus, ce chiffre tend à se stabiliser depuis le début du mois d'août. Un ralentissement dans la baisse du nombre de patients qui fait craindre un retour de l'épidémie aux autorités sanitaires. D'autant que d'autres indicateurs inquiètent. 

Lire aussi

Les réanimations repartent à la hausse

Parmi les Franciliens hospitalisés, 187 sont toujours en réanimation. Ce chiffre avait pourtant atteint un niveau plus bas, le 2 août avec 172 patients placés en réanimation. La capitale et les Hauts-de-Seine enregistrent respectivement 40 et 39 personnes réanimées de la région. Loin devant le Val-d'Oise avec trois personnes seulement. Toutefois, le taux d'occupation des lits de réanimation est à son plus bas, 16% pour l'ensemble de la région, ce qui rassure les autorités sur la capacité à prendre en charge de nouveaux patients. 

Lire aussi

Un taux d'incidence plus élevé depuis mi-juillet

L'ensemble des huit départements d'Ile-de-France sont classés en orange concernant le taux d'incidence, un indicateur en forte progression depuis début juillet, qui recense le nombre de nouveaux cas sur une période donnée. Aujourd'hui, le taux d'incidence est de 31 cas pour 100.000 sur la semaine 31 pour Paris, 28 pour la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne et 23 dans les Hauts-de-Seine. "La transmission du virus dans ces départements semble plus rapide que les autres départements métropolitains, prévient Santé publique France, avec une incidence ayant pratiquement doublée en une semaine et particulièrement marquée par une dynamique très forte chez les 20-30 ans". Le taux d’incidence est compris entre 50 et 70 pour 100.000 habitants pour cette tranche d'âge, au-delà du seuil d'alerte fixé à 50. La région Ile-de-France s'était déjà retrouvée en orange, durant deux semaines environ au mois de mai, au plus fort de l'épidémie dans le pays. 

Taux de reproduction toujours supérieur à un

Le taux de reproduction, ou R0, permet de vérifier le nombre de personnes contaminée par un malade au coronavirus. S'il est supérieur à 1, cela signifie que le virus circule puisque le malade transmettra le virus à au moins une autre personne. Avec un taux de reproduction de 1,4 pour tous les huit départements, la région Ile-de-France frôle désormais le seuil de vigilance placé à 1,5 pour cet indicateur. Ce dernier était à 1,3 il y a deux semaines et en dessous de 1 début juillet avec 0,96 à le 17 juillet. Son niveau le plus bas depuis le début de la crise fut atteint le 18 juin avec un taux de reproduction à 0,77 seulement. 

Des clusters toujours actifs

Selon le dernier point épidémiologique, l'Île-de-France compte 39 clusters actifs, dont 7 à Paris et 9 dans le Val-d'Oise. Un chiffre qui devrait augmenter si on en croit les indicateurs à la hausse. Les clusters de la région se concentrent principalement au sein des établissements sociaux d’hébergement et d’insertion (centres d’hébergement d’urgence, centres d'hébergement et de réinsertion sociale, foyers de travailleurs migrants, centres d'accueil pour demandeurs d'asile) avec 22,7 %, des établissements de santé (18,4 %) et des milieux professionnels (15,6 %). 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

La tendance hebdomadaire à la hausse des clusters depuis juillet s’accentue. Cependant le nombre moyen de cas par cluster semble moins important en juillet. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent