Rescapée d’un cancer, une Toulousaine donne la vie grâce à une greffe d’ovaire

Santé

MÉDECINE – Devenue stérile suite à une chimiothérapie, une Française a pu tomber enceinte grâce à une greffe d’ovaire. Le petit Toulousain, né en septembre dernier, fait ainsi partie des rares enfants à avoir vu le jour de cette façon.

La chimiothérapie lui a sauvé la vie mais lui a ôté le droit de la donner. Heureusement pour la jeune femme, le CHU de Toulouse a pris en compte son désir d’enfant et lui a proposé de congeler ses ovaires avant de commencer les séances. Cinq ans plus tard, une fois rétablie, les chirurgiens ont réalisé une greffe d’ovaire avec succès, lui permettant de tomber enceinte par la suite. Le nourrisson est ainsi le premier de la région Occitanie à être né grâce à cette technique très peu utilisée, comme l’a annoncé le CHU de Toulouse sur son compte Facebook. "Moins de 100 naissances ont été obtenues dans le monde ", révèle ainsi l’hôpital. 

Un pour concevoir naturellement

Le destin de la Toulousaine bascule en 2009. Touchée par une tumeur maligne au niveau du cou, elle doit recevoir une chimiothérapie très toxique pour ses ovaires. Mais avant le traitement qui allait la ménopauser, le centre de médecine de la reproduction de l’hôpital Paule de Viguier du CHU de Toulouse a prélevé un de ses ovaires pour le congeler. En effet, il est possible de conserver des ovaires ou des ovocytes par ce biais lorsque les jeunes filles doivent bénéficier d'un traitement anticancéreux potentiellement toxique pour leurs ovaires. 

Alors qu’à la fin de l’année 2014, la patiente exprime son désir d’enfant, les médecins réalisent la greffe de son tissu ovarien. L’opération fut un succès et celui-ci a pu reprendre  son fonctionnement initial, cycle menstruel compris. La Toulousaine n’aura ensuite mis qu’un an à concevoir son bout de chou le plus naturellement du monde. Et depuis sa naissance, en septembre 2016, il se porte comme un charme. 

Lire aussi

    En vidéo

    Transplantation de cellules-souches : une solution alternative aux greffes

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter