Retard de livraisons Pfizer : d'autres pays doivent-ils revoir leur organisation ?

Retard de livraisons Pfizer : d'autres pays doivent-ils revoir leur organisation ?

STOCK - Alors que la pression est mise pour accélérer la campagne de vaccination, les retards de livraison de la part de Pfizer mettent à l'épreuve le calendrier imaginé par le gouvernement. La France est-elle le seul pays à connaître cette situation ?

Ces derniers jours, plusieurs maires déplorent "une pénurie de vaccins", à l'image de Martine Aubry, à Lille, qui a demandé lundi au gouvernement qu'il "dise la vérité !" "Qu'on ne recommence pas la même histoire qu'avec les masques ou les tests", réclame-t-elle. En France, plusieurs centres ont dû fermer leurs portes en raison du manque de doses. Cette semaine, 140.000 d'entre elles font défaut en raison des retards de livraison des laboratoires Pfizer.

Pour faire face à cette situation et accélérer le rythme de la campagne de vaccination, la Haute Autorité de Santé a ce samedi donné son feu vert pour espacer les deux doses des vaccins de six semaines, au lieu de trois à quatre semaines actuellement. Comme la France, d'autres pays sont-ils contraints de revoir leur organisation faute de stocks suffisants ?

Toute l'info sur

Le monde commence à se vacciner contre le Covid-19

Le rythme des vaccinations divisé par 3 en Italie

Les annonces de Pfizer, faites sans préavis, ont surpris tous les pays européens et ont mis plus d'un en difficulté. Ainsi, en Italie, les livraisons espérées ont été amputées de 29%. Alors que le pays s’attendait à recevoir 3,36 millions de doses de vaccin Pfizer-BioNTech d'ici fin février, il lui en manquera plusieurs centaines de milliers. L'Italie, qui avait réussi à vacciner pas moins de 1,2 million de personnes depuis le début de l’année, a dû ralentir le rythme de sa campagne de vaccination. De 92.000 injections quotidiennes avant le 15 janvier, la moyenne est tombée à 33.000, rapporte Libération. Considérant que la protection de la santé des citoyens italiens "n’est pas négociable", le gouvernement compte porter plainte contre le groupe pharmaceutique.

Les objectifs de vaccination diminués de 10% au Danemark

Le Danemark, lui, affirme avoir revu à la baisse de 10% ses objectifs de vaccination contre le Covid-19 au premier trimestre, à cause de cette réduction temporaire des livraisons. Entre 85.000 et 100.000 doses de moins que prévu arriveront au premier trimestre. "Non seulement le retard a un impact sur les calendriers de vaccination prévus, mais il diminue la crédibilité du processus de vaccination", déplorait le ministre de la Santé danois aux côtés de ceux de l'Estonie, de la Finlande, de la Lettonie, de la Lituanie, du Danemark et de la Suède dans un courrier commun adressé en fin de semaine dernière à la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides.

Le pays a déjà injecté la première dose du vaccin à plus de 3% de ses 6 millions de citoyens, se classant ainsi champion européen de la vaccination. Pour faire face aux retards de livraisons, il a autorisé ici aussi que la deuxième injection du vaccin Pfizer/BioNTech soit repoussée jusqu'à six semaines après la première, au lieu de trois comme le préconise le fabricant. 

La Belgique, ou l'arroseur arrosé

La Belgique se retrouve dans une situation similaire à la France. Au-delà des retards de livraisons de vaccins, qui la prive de 40.000 doses cette semaine, le pays est surtout pénalisé par la décision du gouvernement de baser ses prévisions de vaccination sur l'extraction de la 6e dose. Il pensait ainsi gagner 20% de vaccins supplémentaires sur ce que permettaient normalement les flacons livrés. "Problème, résume Le Soir, le contrat signé entre la Belgique et Pfizer est calculé sur base de doses et non de flacons… Pfizer ayant appris que la Belgique extrayait six doses de ses flacons, il a revu en conséquence à la baisse le nombre de flacons livrés" : 76 plateaux de 195 flacons à la place de 92. Suite à cela, la Flandre a annoncé le 19 janvier qu’elle suspendait provisoirement la vaccination dans les hôpitaux, parce que Pfizer "n’est pas en mesure de garantir une sécurité d’approvisionnement de ses vaccins dans les prochaines semaines"

Plusieurs provinces sur le point de modifier leur calendrier vaccinal au Canada

Outre-Atlantique, les retards de livraison du vaccin Pfizer menacent aussi d'engendrer des pénuries. Le Canada ne recevra que 79.000 des 367.000 doses escomptées du vaccin la première semaine de février et ignorent encore combien ils en recevront les semaines suivantes. Anticipant d'éventuelles ruptures de stock, le groupe d'experts en vaccins du Canada a indiqué qu'il était possible de repousser de 21 jours l'administration de la deuxième dose de vaccin dans le but de vacciner plus de personnes avec la première dose. Les provinces de l'Alberta ou de l'Ontario songent ainsi déjà à ajuster leur calendrier pour parvenir à vacciner au plus vite une majorité de personnes.

Lire aussi

Après le départ de Donald Trump, la confusion générale sur l'état des stocks aux États-Unis

Aux États-Unis, la confusion règne aussi concernant les stocks de vaccins. Plusieurs États constatent une pénurie de doses, tandis que d'autres n'ont pas encore utilisé tous leurs stocks. Cela s'explique, indique le Washington Post, par une communication destructurée entre les fonctionnaires fédéraux, étatiques et locaux durant l'ère Trump, dont ont pu juger les conseillers de Joe Biden à leur arrivée à la Maison Blanche. "Nous n’avons pas la visibilité que nous espérions avoir sur l’offre et la répartition", a reconnu le coordinateur de la lutte contre le Covid-19 de l’administration Biden, Jeff Zients, lors d'un briefing mercredi. Le nouveau gouvernement a prévu de s'atteler rapidement au problème.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas ce dimanche

Marthe Villalonga, un amour caché pendant 50 ans

EN DIRECT - États-Unis : "Le voyage est loin d'être terminé", assure Trump à ses supporters

Désormais autorisé dans les cabinets médicaux, le vaccin AstraZeneca est en forte progression

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Lire et commenter