Ronaldo, Beyoncé ou Clooney ont eu jumeaux : comment explique-t-on ce boom des twins ?

Santé

EN DOUBLE – De plus en plus de stars donnent naissance à des jumeaux. Un phénomène loin d’être isolé, selon le spécialiste de la démographie Gilles Pison, qui explique à LCI pourquoi la fréquence des naissances de jumeaux a doublé dans les pays développés ces dernières années.

C’est presque devenu une mode. Cristiano Ronaldo, Beyoncé et Jay Z, Georges et Amal Clooney ont eu des "twins" en 2017. Mais fait étonnant, le boom des jumeaux est en fait très répandu et les maternités des pays développés sont nombreuses à voir double. "Depuis 40 ans, les naissances de jumeaux ont doublé", confirme à LCI Gilles Pison, professeur au Muséum national d’histoire naturelle. Il y a un an, ce chercheur associé à l’Institut national d’études démographiques (ined) a d’ailleurs publié une étude sur le sujet. 

Lire aussi

Ces travaux, publiés dans la revue Population and Development, ont étudié les taux de grossesses gémellaires entre 1970 et 2015 dans 47 pays. "Sur 1000 naissances, on observait 9 accouchements de jumeaux dans les années 1970, contre 17 en 2015", détaille le professeur. Une progression flagrante, surtout observée dans les pays du nord. 

Grossesses tardives et assistance médicale à la procréation

Car, outre la génétique, cette recherche montre que d’autres facteurs entrent en jeu dans cette augmentation. A l’instar de Beyoncé qui a eu ses jumeaux à 35 ans, les femmes ont des enfants de plus en plus tard. Un rapport de l’Insee révèle par exemple que les Françaises ont eu leur premier enfant en moyenne à 28,5 ans en 2015, soit quatre ans et demi plus tard qu’en 1974. Et plus elles sont diplômées, plus les grossesses sont tardives. 

Mais lorsqu’une femme prend de l’âge, l’hormone de croissance folliculaire FSH, qui est liée à l’ovulation, augmente dans le sang, en même temps que les chances de grossesses multiples. "Le plus souvent, il s’agit de faux jumeaux", note Gilles Pison. 

Ces cas ne représentent cependant qu’un quart des grossesses gémellaires. Le reste est imputable à l’assistance médicale à la procréation, qui est en augmentation dans de nombreux pays. "Le recours aux techniques comme la stimulation ovarienne et la fécondation in vitro (FIV) favorisent la fécondation simultanée de deux ovules", souligne le chercheur associé. 

Lire aussi

Des risques pour la santé

Mais ce boom des jumeaux n’est pas vu d’un bon œil par tous les spécialistes et pourrait même représenter un "problème de santé publique". "Les jumeaux sont plus fragiles et ont un risque de mortalité plus important la première année", souligne le chercheur, qui pointe aussi du doigt les risques d’autres maladies comme le diabète gestationnel. Une situation difficile par laquelle sont passées Beyoncé et Jay Z. Shawn Junior et Bea, les jumeaux nés prématurément le 12 juin dernier, n'ont pu rejoindre le cocon familial que le week-end dernier à cause de souci de santé.

Lire aussi

Cette hausse ne devrait cependant pas durer, selon les chercheurs. Gilles Pison explique que le phénomène de stagnation, puis de baisse, a notamment  été observé dans les pays du nord, comme au Japon ou au Danemark, et le justifie par un meilleur encadrement des pratiques d’assistance médicale à la procréation. Pour l’heure, la naissance de jumeaux ne faiblit ni en France, ni aux États-Unis. La liste va d'ailleurs prochainement s'allonger : la mère porteuse de Kim Kardashian et Kanye West attendrait elle aussi des jumeaux. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter