Santé : à partir de mars, les médecins pourront prescrire de l’activité physique pour lutter contre le cancer

Santé : à partir de mars, les médecins pourront prescrire de l’activité physique pour lutter contre le cancer
Santé

FAITES DU SPORT – Les médecins pourront prescrire à partir du 1er mars 2017 des activités physiques pour les patients atteints d’affections de longue durée, comme le cancer. Un décret l’autorisant est paru samedi 31 décembre 2016 au Journal officiel.

Les séances de sport permettront-elles un jour de guérir le cancer ? S’il est impossible de répondre de façon tranchée à cette question, une étape supplémentaire vient d’être franchie dans la considération du sport comme vecteur de guérison. Un décret paru le dernier jour de 2016 au Journal officiel autorise les médecins à prescrire des activités physiques aux patients souffrant d’affections de longue durée, comme les cancers. 

Prévue par la loi santé adoptée il y a un an, cette mesure fait donc entrer la pratique du sport dans l’arsenal médical pour aider à soigner ou à mieux supporter les maladies longues. L’activité physique devra être prescrite "en accord avec le patient" et sera "adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical" de celui-ci.

Lire aussi

Réduire les facteurs de risque et les limitations physiques dues à la maladie

Aller faire un footing tout seul en forêt ou s’atteler à une séance d’exercices sur un tapis de sol dans son salon ne pourront entrer dans ce cas de figure, puisque l’activité devra être dispensée par des professionnels, mentionnés dans le décret. Les masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes et psychomotriciens pourront par ailleurs transmettre au médecin, si le patient est d’accord, un "compte-rendu sur le déroulement de l’activité physique". La prise en charge sera "personnalisée et progressive en termes de forme, d’intensité et de durée de l’exercice".

L’objectif médical de la mesure est de faire adopter un mode de vie physiquement actif et régulier au patient, afin de "réduire les facteurs de risque et les limitations fonctionnelles liées" à sa maladie.

Lire aussi

Lire aussi

En vidéo

Les champignons hallucinogènes, la solution pour doper le moral des malades du cancer ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent