Frites, pain, biscuits... Bercy vous explique comment réduire l'acrylamide, potentiellement cancérogène

Frites, pain, biscuits... Bercy vous explique comment réduire l'acrylamide, potentiellement cancérogène

DirectLCI
VIGILANCE - Vous ne connaissez peut-être pas cette substance chimique soupçonnée d'être cancérogène. L'acrylamide se forme pourtant dans certains aliments au cours de leur cuisson. Certains bons réflexes permettent de réduire sa présence. La direction de la consommation donne ses préconisation dans une brochure.

L'acrylamide est dans le viseur du gouvernement. Mais qu'est ce que cette chose qui peut se trouver dans nos assiettes ? Il s'agit d'un composé qui se forme naturellement dans les aliments riches en amidon lors de leur cuisson surtout lorsque la température est élevée et le taux d'humidité faible, par exemple la friture ou la cuisson au four.  


Problème, l'acrylamide dans les aliments augmente potentiellement le risque de développement d'un cancer pour les consommateurs quel que soit leur âge, selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments, qui s'appuie sur des études animales pour tirer ces conclusions. 

Pour éviter ces risques, la Direction générale de de la consommation (DGCCRF) dépendant de Bercy a piloté un groupe de travail du conseil national de la consommation (CNC) chargé de réaliser une brochure en ligne donnant des conseils pratiques pour lutter contre la formation du composé incriminé.

Ne pas toaster le pain à outrance

Dans ce document de 9 pages, accessible ici, il est par exemple préconisé de "choisir des pommes de terre conseillées pour la préparation des frites" et de "tremper les frites quelques minutes dans l'eau tiède en les remuant de temps en temps pour éliminer une partie des sucres". Surtout, "ne pas cuire à outrance" et bien penser à "éliminer les frites trop foncées". Ne "jamais" les assaisonner "avant ou pendant" la cuisson, et "changer d'huile régulièrement".

Autre exemple, pour griller son pain, il est conseillé de "ne pas toaster à outrance", et d'éliminer "les parties trop foncées". "Le contrôle du temps de grillage du pain peut conduire à diminuer par quatre la teneur en acrylamide en fonction du type de pain et de la température du grille-pain" lit-on encore dans la brochure. 

En vidéo

Une simple prise de sang permet de dépister certains cancers

La logique est la même pour la cuisson des biscuits et gâteaux au four. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter