Un cas rare de maladie de la langue noire chevelue observé aux Etats-Unis

Un cas rare de maladie de la langue noire chevelue observé aux Etats-Unis

Santé
DirectLCI
AAAAHHHH... - La maladie de la langue noire chevelue, ou langue noire villeuse, est une affection rare et peu ragoûtante. Un médecin et professeur en médecine américain en a récemment été témoin. "Scotché par cette terrible vision", nous confie-t-il, il a partagé ses observations mercredi dans le New England Journal of Medicine.

Le phénomène a de quoi interloquer. Yasir Hamad, professeur adjoint d’une faculté de médecine à Saint-Louis, aux Etats-Unis, n’en a lui-même pas cru ses yeux, affirmant à CNN n’avoir jamais vu ça en 10 ans de carrière. Celui qui est aussi médecin raconte dans une publication parue mercredi dans le New England Journal of Medicine avoir rencontré une femme atteinte de langue noire chevelue (ou villeuse). "L'équipe médicale qui traitait la patiente [à l'hôpital suite à un accident de la route, ndlr.] m'a téléphoné le week-end. J'ai été si impressionné par la description des symptômes que je suis venue voir la malade", explique-t-il à LCI.


L'affection qu'a contractée la patiente ne fait en réalité pas pousser de véritables poils sur la langue. Il s’agit en fait d’une pousse anormale des papilles qui parsèment l’organe. Celles-ci, qui mesurèrent habituellement mois d’un millimètre, peuvent dans le cas de la langue noire chevelue atteindre 12 à 18 millimètres. En grandissant, elles captent des particules de nourriture microscopique qui entraînent une prolifération de bactéries et une coloration anormale de la langue.

"Etant donné l'état grave dans lequel elle était, cette femme n'était pas si inquiète que ça à propos de sa langue noire. C'est plutôt l'équipe médicale qui s'est fait du souci !", nous assure Yasir Hamad. Selon lui, la patiente, âgée de 55 ans, a contracté la maladie à cause d'antibiotiques avec lesquels était traitée sa blessure. En une semaine, sa langue a viré au noir, tandis qu’elle avait un mauvais goût en bouche et se sentait nauséeuse. "J'ai été scotché par cette terrible vision mais j'ai essayé de rassurer la patiente et sa famille en leur assurant que cela était inoffensif et réversible", poursuit le médecin. Quatre semaines plus tard et après un changement de médication, la langue de la patiente a d'ailleurs retrouvé sa couleur initiale. Au-delà d'un problème de médicaments, la langue noire peut aussi toucher les fumeurs ou des personnes ayant une hygiène buccale insuffisante.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter