Sel ou sucre ? L'ennemi de votre cœur n'est pas celui que vous croyez

Sel ou sucre ? L'ennemi de votre cœur n'est pas celui que vous croyez

SANTÉ - Une nouvelle étude montre que les sucres ajoutés jouent un rôle majeur dans les maladies cardiovasculaires. Les chercheurs préconisent même de modifier les directives diététiques en se concentrant sur le sucre... et non plus sur le sel aujourd'hui accusé. Explications.

Pendant des années, les scientifiques ont accusé le sel. Consommé avec excès, il aurait un rôle dans le déclenchement des maladies cardiaques. Eh bien, finalement, le sucre serait pire encore ! Son rôle a longtemps été sous-estimé mais une étude américaine tire la sonnette d'alarme. 

"Aux Etats-Unis, chez 15% des individus, plus du quart des calories absorbées proviennent de sucres ajoutés. Effet de ce niveau de consommation : leur risque de mortalité cardiovasculaire est multiplié par trois", explique à metronews le Dr James J. DiNicolantonio, qui a dirigé ces recherches. "Et pourtant, ces apports sont censés correspondre aux recommandations des autorités sanitaires." 

La faute au fructose ?

Ce serait le fructose qui serait particulièrement néfaste et responsable du développement de l'hypertension. Principalement métabolisé dans le foie, ce sucre se trouve en abondance dans les fruits et le miel. Il provoque une plus grande sécrétion d'insuline par le pancréas, ce qui favorise le stockage de la graisse dans les intestins.

Dans l'étude, publiée dans la revue Open Heart, le Docteur DiNicolantonio établit également que réduire sa consommation de sel n'a que peu d'effets sur la diminution de la pression artérielle. Par ailleurs, il estime que les recommandations actuelles pour limiter l'apport en sodium à moins de trois grammes pourraient même intensifier les accidents cardiovasculaires et la mortalité.

EN SAVOIR + >> 3 conseils santé pour prendre soin de votre cœur  

Pas de panique, la solution est par là...

"Réduire sa consommation de sel pourrait finalement être contreproductif. En effet, pour atteindre la quantité de sel que nous avons l'habitude de consommer quotidiennement depuis 50 ans, nous mangerions simplement plus d'aliment industriels... et donc contenant plus de sucres ajoutés", explique le cardiologue. 

Une solution ? Tout simplement, éviter les aliments industriels. "La meilleure façon de prévenir l'hypertension artérielle est de manger des aliments non-transformés, comme des céréales complètes, des fruits et des légumes, et éviter les sucres ajoutés des plats tout-prêts." Nul besoin d'attendre, donc, de nouvelles recommandations diététiques, vous savez déjà que faire : cuisiner vous même ! 

EN SAVOIR + >> 3 conseils santé pour diminuer le risque cardiaque chez la femme

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Policier tué à Avignon : le collègue d'Eric Masson présent lors du meurtre reconnaît formellement le principal suspect

EN DIRECT - Tensions israélo-palestiniennes : la France appelle à un "usage proportionné de la force"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.