Les produits ménagers sont aussi nocifs pour les poumons que les cigarettes

Les produits ménagers sont aussi nocifs pour les poumons que les cigarettes

Santé
DirectLCI
SANTÉ - Selon une étude norvégienne publiée le 16 février dernier, l'utilisation de produits ménagers conçus à base de composants chimiques est aussi nocive qu'un tabagisme régulier. Pour établir ces conclusions, près de 6000 personnes ont été observées durant vingt ans.

Fumer tue, nettoyer, aussi. Selon une étude norvégienne publiée le 16 février dernier dans l'American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, l'utilisation de produits ménagers, quand ils sont conçus à base de nombreux composants chimiques, serait aussi nocive que le fait de fumer 20 cigarettes par jour pendant dix à vingt ans. L'étude, qui se repose sur près de vingt ans de recherche, a ciblé près de 6000 personnes pour établir des conclusions pour le moins alarmantes. Près de 53% des participants étaient des femmes, quand 44% d'entre eux étaient non fumeurs.


Les premières constatations de cette étude montrent que l'asthme est beaucoup plus présent chez les femmes faisant le ménage à leur domicile mais surtout chez celles cumulant cette activité avec la fonction d’agent d’entretien que chez les femmes n’utilisant pas de produits d’entretien. Cependant, l'utilisation plus sporadique de ces produits, à savoir une fois par semaine, a entraîné d'ores et déjà un déclin de la fonction respiratoire, et ce chez l'ensemble des femmes observées durant la période de recherche, de 1992 à 2012. Cécile Svanes, chercheuse à l'université de Bergen, en Norvège, estime quant à elle que l'utilisation des produits ménagers peut engendrer de fortes insuffisances pulmonaires.

Les femmes encore plus exposées

Si aucun lien n'a été établi sur la sensibilité plus forte des femmes à l'exposition de ces produits ménagers par rapport aux hommes, il est en revanche établi que les femmes sont plus exposées au quotidien à ce genre de produits toxiques, la principale explication étant plutôt liée à l’inégalité présente au sein des foyers européens concernant la répartition des tâches ménagères. Une exposition à long terme aux produits d'entretien est, selon cette publication, comparable à un tabagisme régulier, d'un point de vue respiratoire.


Selon les conclusions des scientifiques qui ont mené cette étude, les microparticules des sprays constitueraient la plus grande menace pour le système respiratoire et l'utilisation de masque durant les tâches ménagères est préconisée. Mieux, l'utilisation de produits naturels tels que le vinaigre blanc, le citron, le savon noir ou encore le bicarbonate de soude en remplacement de ces produits ménagers est fortement recommandée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter