Sénat : un "amendement Nutella" pour taxer l'huile de palme

Sénat : un "amendement Nutella" pour taxer l'huile de palme

La commission des Affaires sociales du Sénat propose de tripler la taxe sur l'huile de palme, pour financer le budget de la sécurité sociale. Le Nutella augmentera ainsi de 6 centimes par kilo.

Après les cigarettes, la bière ou les boissons énergisantes, les parlementaires s'apprêtent à taxer un autre petit plaisir des Français : le Nutella. Un amendement a été adopté mercredi par la commission des Affaires sociales au Sénat pour tripler la fiscalité sur l'huile de palme, qui entre dans la composition de la célèbre pâte à tartiner, ainsi que de nombreux aliments industriels (pâtisseries, fritures, pain de mie, margarine). La France en consomme 126 000 tonnes par an, soit 2 kilos par habitant.

Nocif pour la santé et l'environnement

Pour le sénateur Yves Daudigny, qui a fait cette proposition dans le cadre du budget 2013 de la sécurité sociale, cette taxe serait un signal « non à destination des consommateurs, mais à destination des industries agroalimentaires, pour qu'elles substituent à ces huiles de nouvelles compositions plus respectueuses de la santé humaine". Ces graisses saturées augmentent en effet l'obésité et les maladies cardiovasculaires. Cultivées en Indonésie, en Malaisie ou au Brésil, elles contribuent aussi à la destruction des forêts tropicales.

Avec une taxe à 300 euros la tonne d'huile de palme, de palmiste ou de coprah, la mesure rapporterait 40 millions d'euros par an. Sur un kilo de Nutella, l'augmentation atteindrait 6 centimes environ.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

EN DIRECT - Covid-19 : près de 19.000 classes fermées en France, un record depuis le début de la pandémie

Covid-19 : la nouvelle hausse des contaminations en France provoquée par le BA.2, un sous-variant d'Omicron ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.