Poux et lentes : la plupart des produits ne sont pas assez efficaces pour les supprimer

DirectLCI
ENFANTS - Les parents dépensent trois fois plus que ce qu'ils devraient en produits anti-poux, selon l'association Familles Rurales, qui rappelle que deux tiers des traitements se sont pas efficaces à 100%. Certains bons réflexes permettent pourtant d'améliorer leurs effets.

Les poux ? Un cauchemar pour les parents, un marché juteux pour les industriels. C'est en tout cas ce qui ressort d'une enquête de Familles Rurales, selon laquelle les familles dépensent en moyenne près de 30 euros pour se débarrasser de ces parasites alors que les anti-poux coûtent en moyenne 10 euros : 7 euros en moyenne pour les huiles essentielles destinées à les faire fuir, 11 euros en moyenne pour les shampoings ou lotions asphyxiants destinés à les étouffer, 14 euros en moyenne pour les insecticides destinés à les empoisonner. 

Des produits tellement courants que les principaux laboratoires (Cooper, Merck et Oméga Pharma) se sont partagés un chiffre d'affaires de 48,4 millions d'euros sur l'année 2016, rappelle cette étude publiée ce lundi 12 mars 2018 sur le site de cette association de défense des consommateurs

Des prix allant du simple au quintuple

Les familles paient donc en moyenne trois fois plus cher que le coût moyen d'une boîte pour éradiquer ces bestioles. Et le prix varie du simple au quintuple selon que le produit est acheté sur une pharmacie en ligne, en pharmacie physique ou en grande surface. Par exemple, les lotions sont proposées de 5,49 euros à 25,90 euros et les shampoings peuvent passer de 4,50 euros à 19,95 euros selon l'endroit. 


Mais si au moins les poux et lentes étaient vraiment éradiqués. C'est loin d'être tout le temps le cas, puisque les deux-tiers des produits commercialisés ne sont pas efficaces à 100%, à en croire une étude de l'université François-Rabelais de Tours datant de 2015 et reprise par l'association. Il faut dire que, hormis certains insecticides considérés comme des médicaments du fait de la présence de produits neurotoxiques, ces produits sont classés parmi les dispositifs médicaux ou les produits cosmétiques ne nécessitant donc pas d’autorisation de mise sur le marché avec un contrôle a priori de l’efficacité. 

Les bons gestes pour gagner en efficacité

Au-delà de l'efficacité du produit, certains réflexes permettent de mieux lutter contre ces parasites sans forcément dépenser plus. Voici les conseils de l'association :

• Renouvelez le traitement au bout d'une semaine, en utilisant, si celle-ci n'est pas vide, la même boîte contenant souvent assez de produit pour faire deux applications.

• Préférez les lotions aux shampoings. Appliquées sur cheveux secs, elles ont l'avantage de ne pas diluer le produit.

• Utilisez un peigne anti-poux avec des dents très serrées et de 4 cm de long au minimum, pas forcément celui fourni avec le produit.

• Faites des lessives à 60°C de tous les vêtements, linge de lit, bonnets, écharpes ou autre éléments pouvant être lavé. Mettez le reste au congélateur ou dans un sac poubelle bien fermé pendant 48 heures. 

• Vérifiez régulièrement la tête de votre enfant pour réagir au plus vite le cas échéant.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter