Sofagate : Ursula Von der Leyen s’est sentie "blessée" et "seule en tant que femme"

Sofagate : Ursula Von der Leyen s’est sentie "blessée" et "seule en tant que femme"

DIPLOMATIE - La présidente de la Commission européenne a tapé du poing sur la table, ce lundi, à la suite de cet incident protocolaire et a posé le respect des droits des femmes comme préalable au dialogue avec la Turquie.

Deux hommes assis côte à côte, une femme laissée à l'écart et l'engrenage diplomatique s'emballe. Ces images ont fait le tour du monde. Le 7 avril dernier, le chef de l'État turc Recep Tayyip Erdogan et le président du Conseil européen Charles Michel s'installent dans les deux seuls fauteuils disponibles laissant la présidente de la Commission européenne sur la touche. Plusieurs jours plus tard, Ursula Von der Leyen n'a toujours pas digéré cet affront. 

Ce lundi, elle a demandé aux dirigeants européens d'exiger de la Turquie le respect des droits des femmes comme "préalable à la reprise des relations" avec Ankara, après l'incident protocolaire dont elle a été victime.

"Je suis la première femme présidente de la Commission européenne et je souhaite être traitée comme présidente de la Commission. À Ankara, cela n'a pas été le cas et c'est arrivé parce que je suis une femme", a-t-elle soutenu lors d'un débat au Parlement européen. Les mots de l'ancienne ministre de la Défense allemande laissent transparaître son indignation et sa tristesse : "Je me suis sentie blessée et je me suis sentie seule en tant que femme et en tant qu'Européenne." Ces dernières paroles visent directement le président du Conseil européen Charles Michel, accusé de ne pas avoir réagi.

Par ailleurs, Ursula Von der Leyen a lié l'incident diplomatique avec la décision du président Erdogan de retirer la Turquie de la Convention d'Istanbul, qualifiée de "signal terrible". La présidente de la Commission européenne a appelé à cette occasion les États membres de l'UE à ratifier cette convention, car "les violences faites aux femmes et aux enfants sont un crime et il doit être puni". Cependant, cette question n'est pas l'unique point de discorde entre Bruxelles et Ankara. 

Charles Michel pointé du doigt

Parmi les dossiers épineux : le contentieux turc vis-à-vis de la Grèce et de Chypre, le retrait de ses troupes de Libye et le respect des droits fondamentaux dans son pays. "Le respect des droits des femmes doit être un préalable à la reprise du dialogue avec la Turquie, mais il est loin d'être le seul préalable", a-t-elle affirmé.  Les dirigeants de l'UE doivent décider lors d'un sommet en juin les suites à donner à la relation avec la Turquie. Le président du Conseil a rappelé que la reprise des relations avec Ankara sera progressive et réversible. "La coopération sera difficile à envisager si les mesures négatives doivent se poursuivre dans ces domaines", a-t-il averti.

Lire aussi

Par ailleurs, le comportement de Charles Michel à Ankara a été sévèrement jugé lors du débat. Mais les élus ont également manifesté leur préoccupation devant l'antagonisme entre les présidents de deux institutions. "La mission à Ankara devait être un message de force. Elle a été celui de la faiblesse", a déploré l'Allemand Manfred Weber, le chef du groupe du Parti Populaire européen (droite pro-européenne).

"La préséance ne m'intéresse pas", a pour sa part lancé l'eurodéputée libérale française Nathalie Loiseau (Renew), dénonçant les violations des droits humains commises en Turquie et les actions "inamicales" d'Ankara vis-à-vis des membres de l'UE. "L'Europe ne doit pas se demander où elle doit s'asseoir, mais comment se tenir debout", a-t-elle affirmé.

Découvrez le podcast Expertes à la Une

Ecoutez le podcast votre plateforme d’écoute préférée 

Sur APPLE PODCAST 

Sur SPOTIFY 

Sur DEEZER 

Expertes A la Une, le podcast, part à la rencontre de CELLES qui ont des choses à dire, de celles qui ne doivent pas être exclues du monde de la connaissance. Les Expertes seront à l’honneur dans ce podcast car le savoir ne doit pas se résumer à une moitié de l’Humanité ! 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

EN DIRECT - JO de Tokyo : Teddy Riner se console avec une médaille de bronze

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.