Soirée du Nouvel An : les conseils d'un épidémiologiste pour ne pas transformer votre foyer en cluster

Soirée du Nouvel An : les conseils d'un épidémiologiste pour ne pas transformer votre foyer en cluster

CONSEILS - Après les repas de Noël en famille, rebelotte ce 31 décembre avec le Nouvel An, le plus souvent entre amis. Encore une fois, il s'agira avant toute chose de préserver la santé de ses invités en ne les exposant pas au Covid-19. Un épidémiologiste nous indique comment s'y prendre.

À trois jours du réveillon de la Saint-Sylvestre, l'heure est déjà aux préparatifs. La liste des six invités autorisés est fixée et le menu du repas commence à se préciser. Pour beaucoup en revanche, les incertitudes demeurent quant à l'organisation de la soirée. Comment éviter que le virus ne circule et contamine toute la tablée ? Quels sont les gestes, les réflexes à adopter pour ne lui donner aucune chance ? Alors qu'une étude de l'institut Pasteur publiée le 17 décembre pointait du doigt le rôle central des repas dans les contaminations au Covid-19, l'épidémiologiste et professeur de santé publique au CHU de Lille Philippe Amouyel nous répond.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Le masque doit être porté dès que l'on arrête porter des aliments à sa bouche

"Le premier geste barrière à respecter, c'est le port du masque", insiste l'épidémiologiste. Celui-ci doit être porté dès lors que vous ne portez plus d'aliments à votre bouche. Il doit être changé au maximum toutes les quatre heures, mais peut être remis après avoir été enlevé un temps, à condition de le manipuler correctement. "L'astuce, c'est de l'attraper derrière l'un de vos oreilles par le petit élastique et de le laisser pendre à l'autre. Il est ainsi facile de le remettre, le tout sans trop l'avoir touché." Il est aussi possible de le poser sur la table, mais le professeur conseille dans ce cas de ranger dans un petit sac plastique.

Laisser un mètre entre chaque invité et les assoir si possible en quinconce

L'épidémiologiste Philippe Amouyel rappelle aussi l'importance de laisser un mètre entre chaque convive, à placer "si possible en quinconce". "Le mieux est que vous ne soyez pas directement en face, mais un peu en diagonale les uns des autres, à un mètre de distance", explique-t-il. En revanche, fait savoir l'épidémiologiste, aucun plan de table en particulier n'est à privilégier. Il n'est donc pas nécessaire d'éloigner le plus possible les enfants des personnes les plus vulnérables au virus, si l'écart minimum entre les invités est bien respecté.

Lire aussi

Dresser les assiettes à l'avance et désinfecter régulièrement les surfaces

Attention également à prévoir des portions individuelles à l'apéritif. "Il ne faut pas avoir des assiettes dans lesquelles on pioche, des paquets de cacahuètes dans lesquels on met tous la main", avertit le médecin. Pour le repas, il conseille que chaque assiette soit dressée par une seule personne, dont les mains auront été préalablement lavées, à la cuisine. Les invités n'auront ainsi pas à manier chacun à leur tour les couverts à salade ou le couteau à fromage, par exemple.

Ce spécialiste en santé publique recommande par ailleurs de placer sur la table une bouteille de liquide hydroalcoolique, de manière à ce que chacun des convives pense à se désinfecter les mains régulièrement lors de la soirée. Les hôtes, eux, devront veiller à désinfecter de façon répétées les différentes surfaces touchées par les personnes présentes, comme les poignées de portes.

Aérer dès qu'il commence à faire trop chaud

Fin octobre, l'aération a rejoint la liste des gestes barrières contre le Covid-19, après que le Directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, ait insisté sur ce point dans une vidéo postée sur son compte LinkedIn. "Il y a des nouveaux gestes, nouveaux réflexes à acquérir tous ensemble. L’aération des locaux est toute simple à faire, même pendant l’hiver, et permet tout simplement d'aérer les locaux et de réduire la quantité éventuelle de virus", a-t-il détaillé. L'épidémiologiste conseille en outre de laisser si possible une fenêtre ouverte de sorte qu'un filet d'air rafraichisse la pièce tout au long de la soirée, ou d'aérer au moins une fois avant, puis dès que la température grimpe trop. "En somme, il faut que l'air soit léger et que ça sente le frais. Le virus adore l'air chaud", souligne-t-il.

Se faire tester dans les 72H précédant la soirée

"L'astuce, c'est d'appliquer tous les gestes barrières simultanément. Si vous n'en appliquez qu'un, vous allez avoir 90% de protection. Deux, environ 95%, trois, 98%, etc." Le professeur insiste en revanche sur l'importance, en plus du respect de ces gestes barrières, de réaliser un test de dépistage "dans les 72H qui précèdent". "Environ trois personnes sur quatre sont asymptomatiques au Covid-19", rappelle-t-il. En cas de résultat positif, évidemment, vous devrez renoncer à vous rendre à la soirée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le port du masque devrait être levé le 1er juillet en extérieur et maintenu à l'intérieur, selon Jérôme Salomon

VIDÉO - "C'est un montage contre moi" : Mélenchon réplique aux accusations de complotisme

"Je ne m’arrêterai jamais de parler" : les confidences de Mila dans Sept à Huit

Malaise cardiaque d'Eriksen : "S'il n'est pas nul, le pourcentage de chances pour qu'il rejoue un jour est faible"

Qui est Naftali Bennett, le nouveau Premier ministre israélien ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.