5 conseils pour bien dormir quand il fait très chaud

BIEN-ÊTRE
CHALEUR - Quand le mercure monte, il devient difficile de dormir paisiblement. En cause ? Une raison physiologique qui fait que le cerveau a besoin de se refroidir avant de s'endormir. Comment y parvenir ? Explications et conseils.

Vous vous retournez dans votre lit depuis que le thermomètre s'affole ? Ce n'est pas que parce que vous bougez trop. Les effets de la chaleur sur le sommeil sont avérés scientifiquement. "Le cerveau doit tomber en dessous de 37° pour s'endormir, c'est-à-dire qu'il doit perdre 1° le soir. Dès qu'il fait trop chaud dehors, c'est donc d'autant plus difficile de perdre la température au niveau, or c'est indispensable pour acquérir un sommeil vraiment réparateur et profond", nous expliquait en 2003, lors de la grande canicule, Damien Léger, responsable du Centre du sommeil à l'Hôtel Dieu à Paris.

Ajoutez à cela qu'une fois la température quelque peu descendue, ce n'est pas "définitif". Ces températures trop élevées de notre cerveau provoquent plusieurs mini-réveils durant la nuit et peuvent nous faire perdre jusqu'à une heure et demie de sommeil.

 

Alors comment faire pour faire baisser la température de notre cerveau et dormir ?


Se rafraîchir avant d'aller dormir. Dans l'idéal, prenez une douche fraîche, et n'hésitez pas à passer le jeu d'eau sur vos jambes, qui ont souvent tendance à gonfler en période de fortes chaleurs, ainsi que derrière la tête. En sortant de la douche, essayez de ne pas vous séchez entièrement : si votre corps reste un petit peu humide, vous vivrez mieux le moment du coucher. Si vous n'avez pas le courage de filer sous la douche, vous pouvez aussi tremper vos pieds dans une bassine d'eau froide. La technique permet de refroidir l'intégralité du corps. 


Diminuer la lumière. On le répète souvent : les écrans au moment du coucher ne sont pas vraiment une bonne idée, dans la mesure où la lumière stimule notre cerveau. Donc pendant la soirée, mettez vous dans l'ambiance. Pas de lumière forte dans la pièce, le moins possible d'écrans... Votre sommeil vous remerciera. 


Rafraîchir votre pièce. Pour y parvenir, vous pouvez créer des courants d'air, en entrouvrant deux fenêtres de deux pièces différentes. Vous pouvez sinon investir dans un climatiseur (on vous aide à faire votre choix en fonction de vos besoins ICI). Attention au mal de gorge au réveil : ne dirigez pas directement l'appareil vers votre visage. 


• Privilégier les matières légères. Ne soyez pas flemmard et enlevez enfin votre couette (d'hiver) du lit ! Passez aux simples draps légers, type coton (les matières synthétiques font transpirer). Vous pouvez également les humidifier avant de filer au lit, par exemple à l'aide d'un brumisateur. Vous pouvez également humidifier vos rideaux. Et pour votre tenue de nuit, même règle que pour les draps : privilégiez les vêtements légers, qui ne collent pas trop au corps. Vous pouvez aussi dormi nu(e).


• Adapter votre alimentation : contrairement aux idées reçues, les aliments sucrés et les sucres lents sont conseillés pour bien dormir. Dans l'idéal, mangez léger des plats frais où à température ambiante, ce qui vous évitera, au passage, d'utiliser vos plaques de cuisson ou votre four, qui génèrent de la chaleur. Et privilégiez l'eau, dans la mesure où l'alcool déshydrate (adieu le rosé, ou du moins, en quantité raisonnable...). Pensez d'ailleurs à boire un verre d'eau avant d'aller vous coucher, histoire de bien vous hydrater pour la nuit. Prévoyez également une bouteille à côté de lui, cela vous évitera de vous relever dans la nuit. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Nos conseils pour affronter les fortes chaleurs

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter