Sommeil : le marchand de sable oublie la moitié des Français

Sommeil : le marchand de sable oublie la moitié des Français

DORMIR - Près d’un Français sur deux ne dort pas bien. L’enquête de l’Institut national du sommeil et de la vigilance, publiée à l’occasion de la journée du sommeil, montre que le Covid-19 et les confinements successifs n’arrangent rien.

"Le sommeil est comme un deuxième appartement que nous aurions et où, délaissant le nôtre, nous serions allés dormir." Ce refuge salutaire, décrit par Marcel Proust, nous permet en ces temps de confinement de nous évader loin de nos quatre murs que nous ne pouvons plus, pour beaucoup, voir en peinture. Il nous accorde ce temps si précieux de repos pour régénérer nos cellules, renforcer notre attention et notre mémoire, atténuer notre stress, soulager notre physique ou encore digérer les informations récemment emmagasinées.

En d’autres termes, le sommeil régule notre corps et notre esprit. Il devient le meilleur ami de notre psychisme. Mais attention, le manque de repos absolu peut en devenir le pire ennemi. Si le décompte des moutons se poursuit indéfiniment chaque soir jusqu’à l’aube, l’insomnie répétée peut détraquer le corps et générer de graves dépressions.

Ce 19 mars, à l’occasion de la 21e journée du sommeil, une étude OpinionWay, à partir d’un questionnaire auto-administré en ligne par l’Institut national du sommeil et de la vigilance début janvier, dévoile que 45 % des Français ont présenté un trouble du sommeil en 2020. Pire, 17 % des Français observent une très grande fatigue et un tiers d’entre eux ressentent une détérioration de leur santé mentale.

Toute l'info sur

Sommeil : plongez dans les bras de morphée

Covid-19 et confinement, deux tuiles en travers du lit

L’étude révèle également que le second confinement a légèrement augmenté les troubles du sommeil, sans pour autant les faire exploser. Les insomnies ciblent davantage quatre pans de la population : les personnes touchées par le coronavirus, les jeunes (reclus derrière leur écran), les femmes (aux prises avec les tâches ménagères) et les télétravailleurs (dans l’impossibilité de sortir de chez eux). L’étude ne précise pas si d’anciens malades du Covid-19 et cumulards, jeunes femmes télétravailleuses par exemple, risquent de multiplier leurs troubles nocturnes.

Deux tiers des Français infectés par le Covid-19 ont eu un sommeil perturbé à partir du second confinement. Ils se sont sentis deux fois plus dépressifs que les personnes aux tests négatifs. Ils ont accumulé un surplus de fatigue. Des chercheurs ont récemment mis en évidence que les effets cérébraux du SARS-CoV-2 peuvent entraîner des modifications du sommeil. Marc Rey, médecin spécialiste du sommeil, s’étonne que le virus aggrave des pathologies liées à l’endormissement : "En dépit du plus jeune âge global des personnes infectées, elles souffraient plus fréquemment que les autres Français d’un trouble du sommeil ancien : syndrome des jambes sans repos et d’apnée du sommeil". 

L’Institut remarque que beaucoup de Français ont cherché à améliorer leur temps de repos. Georges Vigarello, Historien et Directeur d'études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), ne met pas en cause le temps passé à dormir, mais plutôt la qualité du sommeil : "Des perturbations ou des tensions viennent le troubler. Une forme particulière d'impuissance, d’empêchement pourrait se traduire par de la fatigue psychologique, créer des incommodités spécifiques auxquelles contribuent la monotonie et la lassitude (répétition, absence de but...) qu'un tel 'statisme' peut engendrer."

L’Institut assure que ceux qu’un mauvais sommeil pénalise peuvent retrouver des nuits réparatrices très rapidement. Tentez de suivre ces conseils : "Veiller à la meilleure alimentation possible, adopter des horaires de sommeil réguliers, pratiquer une activité physique, limiter l’exposition aux écrans, etc." D’après les médecins, vous aurez 70 % plus de chances de vous régénérer correctement si vous respectez ces consignes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination ouverte à tous les plus de 55 ans lundi, annonce Véran

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)