Sous le soleil, restez couvert

Sous le soleil, restez couvert

PROTECTION – En théorie, sous les rayons du soleil, prendre soin de sa peau est une évidence. Mais si vous êtes fâché avec les tubes de crème solaire, les vêtements anti-UV pourraient être une alternative. Metronews vous aide à faire le bon choix.

On en rêvait depuis des mois, le soleil est enfin de retour. Mais s'il a le pouvoir de hâler les peaux, il faut pourtant s'en méfier. Pour préserver votre capital santé, vous avez le choix entre la traditionnelle crème solaire et les vêtements anti-UV. Quelle est la meilleure solution ? Metronews a posé la question à Catherine Ghouti Oliveres, dermatologue à Paris.

"Pour les dermatologues, la crème est la dernière roue du carrosse de la protection solaire", commente la spécialiste. Même si les formules qui résistent à l'eau sont, aujourd'hui, plus faciles à appliquer grâce aux déclinaisons en gel, spray ou brume, il faut toutefois en mettre suffisamment et très régulièrement. C'est là que le bât blesse.

Ce que l'on devrait faire en théorie

"L'indice théorique de protection, calculé pour une quantité de 2 milligrammes de produit pour cm2, équivaut, pour bénéficier de la protection indiquée sur le tube, à se badigeonner d'un volume de crème équivalent à celui d'une balle de tennis, à chaque application", précise t-elle. A ce rythme, votre produit solaire tiendra la journée mais en aucun cas toutes les vacances. Et vous ressemblerez à Casper le fantôme.

Par ailleurs, protection rime également avec le bon indice. Emprunter le spray de sa voisine n'est pas la meilleure façon de se mettre à l'abri des coups de soleil . Pour être dans le coup, "il faut tenir compte de la couleur de la peau. Plus elle est claire, plus l'indice doit être élevé. Il en va de même si vous allez en montagne. L'indice doit monter avec l'altitude. Enfin, la destination à son importance car plus, on descend vers l'équateur, plus la protection doit être forte", recommande la dermatologue. Sortez votre calculatrice pour faire le bon choix !

Le soleil n'est pas qu'à la plage

A tort, pour les Français, soleil = plage. Pourtant, il est partout et les occasions de mettre les épidermes à mal ne manquent pas. Qui interrompt son jardinage ou sa partie de pétanque pour remettre de la crème ? Personne ne le fait, pas plus que tous ceux qui exercent des emplois en plein air. Les sportifs aussi doivent être vigilants. Partir des heures en randonnée en short, disputer une partie de tennis en débardeur ou courir torse nu ne sont pas sans danger. "La solution idéale pour toutes les activités au soleil est de porter des vêtements couvrants et c'est encore mieux s'ils sont anti-UV", conseille Catherine Ghouti Oliveres.

D'autant plus pratiques qu'une fois enfilés, ils ne nécessitent plus aucune intervention. Vous pourrez entamer un tournoi de beach volley sans craindre de virer au rouge écrevisse en fin de journée. "Cette solution est la plus adaptée aux enfants", conclut-elle. Grâce à un maillot de bain anti-UV (à mi-cuisse et à manches longues), fini la corvée d'attendre qu'ils sèchent pour leur induire tout le corps, surtout quand ils enchaînent les allers-retours dans l'eau. Si la corvée du badigeonnage est réduite à peau de chagrin, n'en oubliez pas pour autant le visage ni le pavillon des oreilles. Avis aux amateurs de casquettes.
 

A voir aussi
Photos : les pires coups de soleil qui vont vous faire aimer la crème solaire

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : nouvelle forte baisse du nombre de patients hospitalisés en réanimation

"Mes choix sont toujours guidés par une seule idée, le bien de l'équipe de France", assure Didier Deschamps

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : la France dépose une résolution à l'ONU pour un cessez-le-feu

Les variants sont-ils créés par les vaccins, comme l'affirme un ancien prix Nobel ?

Aveyron : une éleveuse sous le choc après l’attaque de sa jument par des vautours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.