Suspicions d’euthanasie dans un Ehpad du Doubs : une enquête ouverte

Santé

INVESTIGATIONS – Une enquête préliminaire a été ouverte après des suspicions d’euthanasie à l'EHPAD du Larmont à Pontalier dans le Doubs. Une surmortalité des résidents a notamment alerté les autorités.

Des signalements, une inspection, un rapport et des résultats très attendus des familles. Une enquête préliminaire pour "homicide involontaire" a été ouverte récemment par le procureur de la République de Besançon suite à des suspicions d’euthanasies à l'EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) du Larmont à Pontarlier dans le Doubs. 

Saisi par l’Agence Régionale de Santé (ARS) , qui avait été alertée par la famille d'une patiente décédée au printemps 2018 dans de circonstances troublantes, le procureur de la République de Besançon confirme l’existence de faits "préoccupants". 

Lire aussi

"Une surmortalité des résidents "

L'ARS avait ouvert une enquête administrative en 2018. "Début décembre, une inspection étalée sur deux jours a été menée au sein de cet Ehpad. Les premiers éléments recueillis ont été jugés suffisamment inquiétants pour qu'à son tour, l’ARS saisisse le parquet de Besançon", précise nos confrères de L'Est Républicain qui révèle cette affaire. .

Deux éléments retiennent d’ores et déjà l’attention de la justice, selon le procureur : "Une surmortalité des résidents de cet établissement comparée à la moyenne nationale d’une part, et l’utilisation de molécules jamais ou rarement utilisées dans la majorité des EHPAD d'autre part".

Nombre de morts suspectes inconnu

Après son inspection sur deux jours fin 2018, l' ARS devrait délivrer incessamment sous peu un rapport définitif.  "Dans l’attente, un médecin de l’EHPAD  a été mis à pied à titre conservatoire", précise le quotidien régional.

Concernant le nombre de morts suspects survenus dans cet établissement ouvert en 2010, il reste pour l'instant indéterminé.

 "Le nombre de cas est inconnu pour le moment, je suis dans l’attente de ce rapport définitif", indique Étienne Manteaux. 

De nouvelles expertises judiciaires d’ordre médical devraient être diligentées par le parquet de Besançon. Ces investigations pourraient prendre plusieurs mois. 

L'EHPAD du Larmont a ouvert ses portes le 8 juin 2010. "Implantée sur la commune de Doubs, cette nouvelle structure a voulu recréer l’esprit d’un village à taille humaine", peut-on lire sur son site.  Il est composé de "3 maisonnées de 14 lits, autour d’un cœur de vie que sont les salles à manger et d’animation".

Dans un communiqué de presse, le centre hospitalier intercommunal de Haute-Comté informe de la mise en place d’un numéro vert dédié aux résidents, familles, proches des résidents et du personnel de l’EHPAD du Larmont. Il s’agit du 0 805 090 125 (service et appel gratuit).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter