Tabac : des fumeurs toujours plus nombreux… malgré une baisse de la consommation

Tabac : des fumeurs toujours plus nombreux… malgré une baisse de la consommation

DirectLCI
TABAGISME - La proportion de la population mondiale qui fume a diminué depuis 1980 mais le nombre de fumeurs a fortement augmenté en raison de la croissance démographique, selon un rapport américain qui pointe l'urgence de mettre en œuvre des mesures énergiques.

Une baisse du taux de tabagisme, mais une hausse du nombre total de fumeurs dans le monde. Voici le résultat paradoxal d'une récente étude américaine. Réalisé par l'Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) de l'université de Washington, le rapport se penche sur la prévalence (la mesure de l'état de santé d'une population à un instant donné) de personnes qui fument quotidiennement dans pas moins de 187 pays. Résultat : le nombre de fumeurs a baissé de 42 % parmi les femmes et de 25 % chez les hommes en plus de trente ans.

Durant ces 32 ans, quatre pays, le Canada, l'Islande, le Mexique et la Norvège, ont réussi à réduire de plus de 50 % la proportion des fumeurs dans leur population, chez les hommes comme les femmes. Comment expliquer alors que ce même rapport pointe une augmentation globale de 41 % du nombre d'hommes et de 7 % du nombre de femmes qui fument quotidiennement ? L'explication réside dans un phénomène parallèle : l'accroissement de la population mondiale.

Les plus gros fumeurs sont russes et indonésiens


"Les plus grands risques de santé sont susceptibles de se produire dans les pays où la cigarette est omniprésente. Ces pays sont la Chine, l'Irlande, l'Italie, le Japon, le Koweït, la Corée du Sud, les Philippines, l'Uruguay, la Suisse et plusieurs pays d'Europe de l'Est. Le nombre de cigarettes fumées dans le monde a augmenté de plus de six mille milliards. Dans 75 pays, les fumeurs consomment en moyenne plus de 20 cigarettes par jour en 2012", explique l'étude.

Plus de 50 % des hommes fument quotidiennement en Russie (51 %), Indonésie (57 %) et Arménie (51,7 %). Pour les femmes, la proportion de la population qui dépasse la prévalence de 25 % se situe en Autriche (28,3 %), en France (27,7 %) et atteint 34,7 % en Grèce, la plus élevée. "Le contrôle du tabac est particulièrement urgent dans les pays où le nombre de fumeurs est en augmentation. Nous savons que la moitié de tous les fumeurs mourront des suites du tabac", a déclaré Alan Lopez, professeur lauréat à l'Université de Melbourne et co-auteur de l'étude.

Plus de 8 millions de décès prévus en 2030

A l'inverse, les plus faibles prévalences de fumeurs masculins se trouvent à la Barbade, au São Tomé et au Nigeria, tandis que l'Erythrée, le Cameroun et le Maroc sont les pays où les proportions de fumeuses sont les plus faibles. Pour Matthew Myers, président de l'ONG "Campaign for Tobacco-Free Kids", "des progrès significatifs ont été accomplis dans le monde pour combattre le tabagisme, surtout depuis l'adoption de la convention de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour le contrôle du tabac".

Selon la plus récente étude de l'OMS , la cigarette est responsable de 5,7 millions de morts par an dans le monde. "Si rien n’est fait, on déplorera chaque année, d’ici 2030, plus de 8 millions de décès dus au tabac, dont plus de 80 % surviendront dans des pays à revenu faible ou intermédiaire", précise-t-elle. Le tabagisme est l'une des principales causes de mortalité dans le monde car il entraîne de graves maladies cardiovasculaires et respiratoires, et le cancer du poumon.
 

Plus d'articles