Taper un SMS tout en marchant droit : un défi impossible et dangereux

Taper un SMS tout en marchant droit : un défi impossible et dangereux

DirectLCI
ATTENTION - Selon une récente étude, les personnes qui ont tendance à lire ou envoyer un SMS tout en déplaçant n'arrivent pas à marcher droit, ce qui affecterait le corps en entier. Ils seraient également plus susceptibles de provoquer des accidents à cause de leur inattention.

Entre écrire ou marcher, il faut choisir. Selon une récente étude australienne, non seulement il est impossible de marcher droit quand on tape un SMS, mais cette pratique serait en plus déconseillée pour le corps : elle altérerait la posture et l'équilibre, au point d'être dangereuse pour ceux qui trébuchent. Les travaux publiés dans la revue Plos One révèlent que, jusqu'ici, on en savait peu sur l'impact physiologique que pouvait avoir ce moyen de communication très populaire.

Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont fait appel à 26 jeunes hommes et jeunes femmes. Pour cette recherche, chacun des participants devait parcourir en ligne droite une distance d'environ 8,5 mètres. Ils ont dû marcher trois fois : une fois sans téléphone portable, une fois en lisant un SMS et une dernière fois en tapant un texto tout en marchant. Les mouvements du corps ont mesuré à l'aide d'un système vidéo d'analyse des mouvements en trois dimensions.

"Ils marchaient comme des robots"

Les chercheurs ont constaté que taper et envoyer un SMS en marchant, et dans une moindre mesure lire sur son téléphone, modifiait les mouvements du corps. Les participants qui envoyaient des SMS marchaient plus lentement et déviaient davantage de leur trajectoire. Mais, surtout, ils bougeaient beaucoup leur tête, bien que les mouvements des bras et de la tête soient coordonnés avec le tronc pour assurer la stabilité de la main tenant le téléphone et faciliter la lecture ou l'envoi d'un texto.

De fait, pour pouvoir garder les yeux rivés sur leur écran, ils adoptaient une attitude particulière. Nous avons constaté que les gens marchaient comme des robots, explique au Daily Mail Siobhan Schabrun, principale auteur de l'étude. "Pour garder leurs yeux fixes sur le téléphone, ils "verrouillaient" leur bras, le tronc et la tête ensemble, tout en gardant leur téléphone dans leur champ de vision, donc il y avait moins de mouvement entre chacun de leurs segments corporels".

Le danger résiderait surtout dans le fait que marcher avec son téléphone sous les yeux accroît le risque de collision avec d'autres piétons ou des obstacles, comme des voitures. "Au cours des dernières années, il y a eu de nombreux rapports de personnes impliquées dans des accidents de la circulation ou trébuchant sur des voies ferrées parce qu'elles envoyaient des textos tout en marchant", ajoute la chercheuse. La solution est pourtant simple et pas compliquée : s'arrêter pour "textoter" tranquillement avant de reprendre son chemin.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter