Covid-19 : on peut désormais faire un test sérologique rapide en pharmacie

Toujours plus de tests : dépistage en pharmacie
Santé

DÉPISTAGE - Un arrêté publié au Journal officiel ce samedi donne aux "pharmaciens d'officine" la possibilité de réaliser des tests rapides d'orientation diagnostique (TROD). Ces derniers permettent de savoir si l'organisme d'une personne a fabriqué les anticorps contre le coronavirus.

La mesure devrait faciliter la multiplication des tests sur le territoire. "A titre exceptionnel [...] les pharmaciens d'officine [...]  peuvent réaliser les tests rapides d'orientation diagnostique sur sang capillaire de détection des anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2".  Le texte de l'arrêté publié ce samedi autorise, jusqu'au 30 octobre prochain, les pharmacies à procéder à des tests sérologiques "TROD" rapides. Auparavant, ils ne pouvaient être réalisés que dans des laboratoires d'analyses médicales. 

Un procédé élémentaire

Les tests TROD consistent en une piqûre, généralement au bout du doigt, pour mettre le sang en contact avec un réactif qui met en évidence ou non la présence d'anticorps. Seules une poignée de minute est nécessaire pour connaître le résultat. S'il est positif, alors l'individu a été exposé au virus et a développé (ou est en train de développer) une réponse immunitaire adéquate. Il devra alors effectuer une prise de sang et un examen de laboratoire afin de préciser la réalité de la réponse immunitaire. Un test virologique (RT-PCR) peut aussi être prescrit. 

Lire aussi

Parallèlement, le ministère de la Santé a publié une liste des 51 tests TROD pouvant être utilisés. Il en existe deux grandes catégories  : ceux qui détectent uniquement les anticorps IgG (immunoglobulines qui se forment minimum 14 jours après avoir été en contact avec le virus) et ceux qui indiquent aussi la présence d'IgM (immunoglobulines produites plus tôt et donc détectables plus rapidement). 

Un choix contesté

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Avant cette décision, plusieurs organisations de biologistes avaient publié un communiqué le  3 juillet dernier. Elles y alertaient les autorités et la population des "difficultés d'utilisation et sur la complexité de l'interprétation des résultats" des test TROD. Cela explique la ferme opposition des syndicats de médecins biologistes à leur commercialisation en pharmacie. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent