Thyroïde : les effets secondaires du Levothyrox inquiètent les patients

DirectLCI
EFFETS INDÉSIRABLES – Un médicament destiné aux personnes qui souffrent de problèmes de thyroïde a vu sa composition changer il y a quelques mois. Depuis, plusieurs patients se plaignent d’effets secondaires affectant leur quotidien.

Près de trois millions de Français prennent du levothyrox, fabriqué par les laboratoires Merck, pour traiter leur problème de thyroïde. Mais depuis que sa composition a changé, au mois de mars, nombre d’entre eux souffrent d’effets secondaires qui les handicapent dans leur quotidien. 

Fatigue, perte de cheveux...

C’est le cas de Fatima qui témoigne dans les colonnes du Parisien ce mercredi 16 août. "Depuis, je perds mes cheveux, je me sens fatiguée alors que pendant six ans j’ai été bien stable", explique la trentenaire qui s’est vue retirer sa thyroïde à cause d’un risque sérieux de cancer. La jeune femme est aujourd’hui inquiète : elle a besoin de prendre ce traitement à vie pour remplacer les hormones  que sa thyroïde ne fabrique plus. 


Fatima n’est pas la seule patiente à souffrir d’effets indésirables. Sylvie, 54 ans, qui a été opérée de la thyroïde en 2016 estime qu’il est "inadmissible d’avoir modifié ce médicament (...) sans prendre l’avis des patients". Une décision prise à la demande de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) pour rendre le traitement plus efficace et plus stable. Le lactose a notamment été supprimé. 

Un manque d'informations

Et fait étonnant, beaucoup de professionnels de santé n’étaient pas au courant de ce changement. "Certains pharmaciens disaient qu'il y avait seulement la couleur de la boîte qui avait changé par exemple, déplore Beate Barthès, présidente de l'association "Vivre Sans Thyroïde" au micro de RTL. Certains médecins aussi n'étaient même pas au courant que la formule avait changé alors que tous les professionnels avaient reçu des courriers."


"Là actuellement il y a des patients qui sont dans une phase de transition où ils vont moins bien, explique-t-elle avant d’ajouter : "ils doivent rechercher le bon dosage alors que certains avaient mis longtemps à le trouver, et c'est quand même très embêtant".

En vidéo

Et si les patients venaient à manquer de Lévothyrox ?

Sylvie a lancé une pétition au mois de juin, qui a déjà recueilli plus de 22.000 signatures à ce jour, pour que les laboratoires reviennent à l’ancienne formule. Ou au moins proposent les deux formules. Mais la demande n’a pas été entendue. La directrice des affaires médicales chez Merck France, Sylvie Chabac, a affirmé au Parisien qu’il n’y aurait pas de changement et que cette composition serait adoptée au niveau européen. 

Plus d'articles

Sur le même sujet