Trois conseils pour limiter sa consommation de matières grasses

Santé

CONSEILS SANTE - En petites quantités les matières grasses présentent toutes un intérêt pour l'organisme car elles apportent de l'énergie. Mais en petites quantités seulement, au risque d'augmenter les risques de maladies cardiovasculaires.

1. On apprend à les utiliser correctement
Les matières grasses peuvent être d'origine animale (fromage, beurre, crème fraîche, viandes grasses) et végétale (huiles de noix, colza, olive). Pour les assaisonnements (pâtes, salade) il est recommandé de privilégier les huiles. Il en va de même lorsque l'on cuisine à forte température ou des produits frits : éviter le beurre. Mais dans tous les cas, ayez la main légère car elles contiennent toutes 100 % de matière grasse. Il existe quelques astuces pour garder un œil sur la quantité comme l'utilisation d'une cuillère pour mieux doser, d'un récipient antiadhésif qui nécessite très peu de matières grasses et d'une feuille de papier absorbant pour réduire la quantité absorbée.

2. On distingue les bonnes et les mauvaises matières grasses
En soit, il n'y a pas de "mauvaises" matières grasses. Toutefois, elles contiennent plusieurs acides gras qui, eux, ont des qualités nutritionnelles différentes. Les acides gras insaturés se trouvent dans les huiles, les fruits oléagineux, certains poissons (saumon, sardine, maquereau) et contribuent à petite dose au bon fonctionnement du système vasculaire. Les acides gras saturés se trouvent dans des produits d'origine animale et sont également "cachés" dans les pâtisseries, les aliments frits et les plats préparés. Leur consommation en excès favorise les maladies cardiovasculaires, mais ce sont surtout les acides gras trans appelés "huiles partiellement hydrogénées" qu'il faut éviter.

3. On fait attention aux étiquettes
Les matières grasses peuvent être visibles, c'est-à-dire qu'on les ajoute soi-même ou "cachées" dans des produits de consommation courante, dont les sucrés comme les glaces ou les crèmes dessert. Alors au supermarché un mot doit vous venir à l'esprit lorsque vous regardez la composition des aliments, sucrés ou salés : lipides. Un aliment comportant plus de 10 g de lipides pour 100 g de produits est considéré comme gras. Attention car un produit allégé en matières grasses ne l'est pas tant que ça. Par exemple, environ 20 g de beurre allégé sont équivalents à 10 g de beurre classique. Enfin, si votre plat contient beaucoup de lipides optez pour une cuisson à la vapeur, en papillotes ou à l'étouffée.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter