Trois conseils santé avant de partir à l’étranger

Santé
DirectLCI
DEPART - Vous vous apprêtez à partir à l‘étranger, et vous avez réservé un hôtel, loué une voiture, acheté un guide, mais avez vous pensé à votre santé ? Voici quelques conseils pour éviter toute mauvaise surprise.

Attention à vos vaccins !

Vérifiez bien si vos vaccins sont à jour. Dans certains pays , des vaccins supplémentaires peuvent être obligatoires. Comme celui de la fièvre jaune, si vous voyagez en Guyane française, au Bénin, Burkina Faso, Cameroun, République de Centrafrique, République Démocratique du Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Ghana, Libéria, Mali, Niger, Rwanda, ainsi qu’à Sao Tome-et-Principe et au Togo. Si vous vous rendez à la Mecque, l'Arabie saoudite demande un certificat de vaccination contre les infections invasives à méningocoques.

Vérifiez quels sont les médicaments interdits

Ne faites pas comme ces Françaises arrêtée en Géorgie parce qu’elle possédait du Dafalgan codéiné. Vérifiez la liste des médicaments interdits dans le pays où vous vous rendez, grâce aux fiches pays du Quai d’Orsay . Pour être prévenu d’une épidémie dans un pays dans lequel vous vous rendez, ou de tout autre problème de sécurité, vous pouvez vous inscrire au système d’alerte Ariane de France diplomatie , qui vous enverra SMS ou courriels pour vous prévenir de tout problème et vous serez contacté en cas de grave épidémie ou crise dans le pays.

Pensez à la carte européenne d’assurance maladie ou à souscrire une assurance

Si vous partez en vacances dans un pays de l'Union européenne, procurez-vous avant de partir la carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Cette carte permet de bénéficier d’une prise en charge sur place, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour. En dehors de l’Union européenne, seuls les soins d’urgence seront pris en charge et après-coup : pensez donc bien à garder vos justificatifs, factures, feuilles de soin… Le montant du remboursement ne pourra excéder le remboursement qui vous aurait été accordé si les soins avaient été dispensés en France. Dans certains pays, où les frais médicaux peuvent être chers, mieux vaut souscrire avant de partir un contrat d’assurance spécifique.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter