Troubles du sommeil : attention aux AVC !

Santé
SOMMEIL - Une méta-analyse réalisée par des chercheurs allemands établit un lien entre les troubles du sommeil et le risque d'être victime d'un AVC. Explications.

En France, une personne fait un accident vasculaire cérébral (AVC) toutes les quatre minutes. D’après l’Inserm , l’AVC est même la première cause de handicap acquis de l’adulte. Et il semblerait que certains facteurs insoupçonnés ne soient pas sans conséquence sur les risques.

EN SAVOIR + 
>>  A consommation égale, les fumeuses risquent plus l'AVC hémorragique que les fumeurs

>>  AVC : la pollution, un facteur à ne pas négliger

Vous êtes tous le temps fatigué ? Vous avez du mal à dormir ? Vous dormez trop ? Les troubles du sommeil peuvent s’avérer dangereux pour votre santé et engendrer d'autres pathologies. Une étude menée par des chercheurs allemands de l’université d’Essen souligne l’impact des troubles du sommeil sur le risque de développer un accident vasculaire cérébral (AVC). L’insomnie, l’hypersomnie et le syndrome des jambes sans repos augmentent également le risque d’AVC. Les chercheurs estiment que les victimes d’AVC devraient également être suivies pour les troubles du sommeil. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Neurology .

Traiter les troubles du sommeil
Pour en savoir plus, l'équipe allemande a examiné 29 études sur les possibles liens entre les troubles du sommeil et l’AVC grâce aux données de 2 343 personnes. Ces dernières avaient toutes été victimes d’un AVC ou d’un accident ischémique transitoire. Les scientifiques ont ensuite combiné l’ensemble des résultats. Cette méta-analyse, relayée par Top Santé , a mis en évidence que 63% des patients qui ont fait un AVC et 38% de ceux qui ont fait un AIT souffraient également d’apnée du sommeil.

EN SAVOIR + >> Un Français sur trois souffre de troubles du sommeil

Autre élément inquiétant, les troubles du sommeil empêchent les patients de récupérer correctement. Une conséquence plutôt préoccupante car l'Inserm rappelle que parmi les survivants des AVC, "60% récupèrent une indépendance fonctionnelle alors qu'environ 40% gardent des séquelles importantes, remettant en cause leur autonomie dans leur vie quotidienne".

A LIRE AUSSI
>>  Infarctus, hypertension, AVC : la balance qui permet de détecter les risques

>>  AVC - Paralysie, trouble de la parole ou de la vue : ces signes qui doivent alerter

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter