Tumeur à l'oeil : il évite l'opération en plongeant dans une vague

Tumeur à l'oeil : il évite l'opération en plongeant dans une vague

Santé
DirectLCI
INSOLITE – A Hawaï, un surfeur souffrant d'une tumeur à l'œil se l'est tout simplement fait arracher en se laissant submerger par une immense vague. Son activité favorite lui a peut-être sauvé la vie.

Cette vague de dix mètres aurait pu le tuer, mais elle lui a au contraire épargné bien des tracas. Un article du British Medical Journal Case Report , relayé par Le Figaro , révèle comment un surfeur hawaïen de 61 ans a évité début 2013 une opération de l'œil en abordant de front une énorme vague, les yeux grand ouverts. L'homme souffrait d'une tumeur bénigne de l'œil, un ptérygion qui se développe à la surface de l'organe, souvent dans le coin interne. Elle est également surnommée la pathologie du surfeur, car le soleil en est la principale cause.

Dans les cas les moins graves, la tumeur entraîne un épaississement du blanc de l'œil mais elle ne se voit et ne se sent pas. Mais à un stade plus avancé, elle peut causer des rougeurs, picotements, brûlures voire même une baisse de l'acuité visuelle en déformant la cornée. Sans compter qu'elle peut toujours dégénérer en cancer, même si le risque est minime. Le seul moyen de limiter les dégâts est de se munir d'une paire de lunettes de soleil et d'une casquette. Difficile au milieu des vagues.

"Cette manœuvre a effacé la lésion"

Mais ce surfeur a trouvé une solution plus radicale, et de loin. Debout sur sa planche, il a affronté une vague de plus de 10 mètres qui déferlait à Waimea Bay à plus de 70 km/h. Il a volontairement gardé les yeux ouverts sous les abats d'eau et est parvenu, chose incroyable, à rester debout. Après avoir sorti la tête de l'eau, il s'est aperçu que sa tumeur s'était arrachée. "Cette manœuvre impressionnante a littéralement effacé la lésion, et les symptômes du patient se sont améliorés", a constaté le Dr Thomas Campbell, le médecin du surfeur, dans la revue British Medical Journal Case Report, qui recense des cas atypiques. "Cette technique est probablement très douloureuse", a-t-il cependant précisé.

L'œil du surfeur est resté enflammé pendant quelques jours. Mais passé cette étape,"la plaie s'est rétablie sans intervention médicale", poursuit le médecin. Six mois après cette thérapie insolite, la tumeur n'est pas revenue. Mais ce dernier tient tout de même à préciser qu'il vaut mieux miser sur "la méthode chirurgicale traditionnelle avec son ophtalmologiste". Pas aussi rapide mais tout aussi efficace.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter