Un an de Covid-19 : les seniors sont restés plus heureux que les jeunes

Un an de Covid-19 : les seniors sont restés plus heureux que les jeunes

MORAL - Les personnes âgées seraient davantage parvenues à rester heureuses que la jeune génération pendant la crise du coronavirus, rapporte le New York Times d'après les résultats de plusieurs études menées en 2020.

La capacité de résilience attendrait-elle le nombre des années ? C'est, en substance, ce qui ressort d'une compilation d'études américaines réalisées en 2020, après l’apparition de la pandémie de Covid-19, et dont s'est fait l'écho le New York Times dans un article paru ce vendredi 12 mars et repéré par Courrier International. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Il en ressort que la capacité à faire face aux situations stressantes, telles que la crise actuelle, s’améliorerait avec l’âge et que les personnes âgées seraient par conséquent parvenues à rester plus heureuses que les jeunes durant l'année écoulée. Ce malgré le fait, ne manque pas de souligner l'article, que ces dernières sont pourtant plus "à risque" face au virus et pourraient donc potentiellement se montrer plus inquiètes.

"Les jeunes s'en sortaient moins bien émotionnellement"

L'une des études sur lesquelles s'appuie l'article remonte à avril 2020. A l'époque, près de 1000 adultes, âgés de 18 à 76 ans, vivant à travers les États-Unis avaient répondu à une série de questions liées à leurs émotions ressenties au cours de la semaine écoulée. Dans le détail, 16 états positifs comme "détendu" ou "amusé" étaient listés et 13 états négatifs comme "la culpabilité" ou "la colère"

Verdict ? Quand l’humeur des personnes âgées est restée bonne, en moyenne, ce n'a pas été le cas de celle des générations plus jeunes, et ce malgré "des niveaux de stress" rapportés identiques, souligne le New York Times. Autrement dit, "les jeunes gens s'en sortaient moins bien  émotionnellement que les personnes âgées", résume pour le quotidien Laura Carstensen, psychologue au Centre sur la longévité de l’Université de Stanford qui a dirigé l'équipe de recherche dans le cadre de ces travaux.

Une étude similaire menée par des psychologues de l’Université de la Colombie-Britannique sur quelque 800 adultes de tous âges durant les deux premiers mois de la pandémie a tiré la même conclusion, rapporte le journal qui avance une hypothèse. "Les personnes âgées, en particulier celles qui disposent de certaines ressources, ont une plus grande capacité que les jeunes adultes à adoucir leur journée, en payant pour la livraison, en embauchant de l’aide, en restant confortablement confinées à la maison et, surtout, sans jeunes enfants dans les pattes", peut-on ainsi lire.  "Je pense que la génération plus âgée, aussi menacée ait-elle pu être par le Covid, commence à se dire: ma vie n’est finalement pas aussi perturbée que celle de mes enfants ou de mes petits-enfants", conclut Susan Charles, professeur de psychologie à l'Université de Californie d'Irvine. Et de poursuivre : "c'est là que notre attention sur le bien-être mental devrait maintenant se tourner".

L'une des rares études citée n'ayant pas abouti à cette conclusions concernaient 226 adultes, de tous âges, vivant dans le Bronx. Il n'en ressort "aucune différence de bien-être liée à l’âge" dans ce quartier de New York, conclut l'article, qui rappelle qu'il n'est pas rare dans ce quartier que plusieurs générations habitent dans le même logement.

Lire aussi

En France, une enquête de l'Institut Ipsos pour la Fondation Fondamental, réseau de chercheurs sur les maladies psychiatriques, publiée fin janvier, vient appuyer cette tendance avec les conséquences inquiétantes qui en résulte chez les plus jeunes. Près d'un tiers des 18-25 ans (29%) interrogés y évoquait en effet des pensées suicidaires tandis que plus d'un sur cinq (21%) déclarait avoir présenté des troubles dépressifs "sévères ou modérément sévères" au cours des deux semaines ayant précédé le sondage.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Plus de 5.950 Français en réanimation, 324 décès en 24h

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Castex annonce la suspension de tous les vols entre le Brésil et la France "jusqu'à nouvel ordre"

Variant brésilien : comment éviter sa propagation en France ?

Lire et commenter