Un chirurgien lui ôte le testicule gauche à la place du droit, il reçoit 810 000 euros de dédommagement

Un chirurgien lui ôte le testicule gauche à la place du droit, il reçoit 810 000 euros de dédommagement
Santé

PRÉJUDICE - Un chirurgien de Pennsylvanie, et l'hôpital où il travaille, ont été condamnés pour avoir sectionné, du mauvais côté, les parties génitales d'un homme qui souffrait de douleurs chroniques depuis quinze ans. Celles-ci n'ont fait que s'intensifier depuis 2013, année des faits.

810.000 euros. C'est la somme à laquelle ont été condamnés à verser un urologue américain et l'hôpital où il exerce, mercredi dernier en Pennsylvanie, à un patient victime d'"irresponsabilité désinvolte". Il aura fallu 80 minutes, seulement, aux jurés pour parvenir à ce verdict. En 2013, Steven Hanes, alors âgé de 54 ans, s'était réveillé après une opération chirurgicale avec le testicule gauche en moins, alors qu'il souffrait de douleurs chroniques côté droit depuis quinze ans. 

Lire aussi

En vidéo

VIDÉO - Chirurgie : née avec quatre jambes et deux colonnes vertébrales, elle va enfin avoir une vie normale

"Douleurs plus fréquentes"

Ironie du sort ? L'erreur médicale a été commise par Docteur Valley Spencer Long (77 ans), le médecin qui avait lui-même recommandé l'ablation. Preuve que ce dernier "n’avait aucune idée de quel testicule il enlevait", selon l’avocat du plaignant.

"Steven (Hanes) souhaitait atténuer sa douleur. Quatre ans plus tard, il continue à souffrir. Les douleurs sont même plus fréquentes", a en outre dénoncé ce dernier. S'il se fait retirer le dernier testicule, son client sera condamné à suivre une hormonothérapie à vie, en prenant de la testostérone.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent