Un dépistage obligatoire du Covid-19 est-il mis en place pour les élèves de 6e ?

Les dépistages dont il est question n'ont rien à voir avec le Covid-19.

PROCÉDURE HABITUELLE - La copie d'un document transmis aux parents d'élèves de 6ᵉ suscite des craintes sur les réseaux sociaux. Évoquant un "dépistage", il fait craindre à tort des tests de détection relatifs au Covid-19. Il n'en est rien.

Des tests PCR imposés aux élèves de 6e ? Des parents le craignent, et s'interrogent sur Facebook en découvrant le contenu d'un courrier, dont circule une copie. Signé par l'infirmière scolaire d'un établissement de l'Ain, il indique la tenue d'examens visant à vérifier la vue, l'audition, la taille, le poids ou encore le mode de vie des enfants. Un morceau de phrase, cependant, inquiète les parents, indiquant que "ce dépistage est obligatoire". En période de Covid-19, certains craignent ainsi que des tests PCR soient réalisés dans le cadre scolaire. "DEPISTAGE OBLIGATOIRE ????? Je croyais que les 6ème avaient une visite médicale obligatoire!!! Vont-ils effectué des tests PCR discrètement sans nos consentements ????", s'exclame un père d'élève, à grand renfort de signes de ponctuation.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Une visite médicale classique

Les craintes relayées sur les réseaux sociaux s'avèrent infondées. En effet, si le terme de "dépistage" peut alerter dans la période actuelle, il est ici question d'une simple visite médicale, comme celle pratiquée depuis des années auprès des élèves de 6e. Son contenu est détaillé dans le courrier, et ses objectifs sont précisés dans un document officiel : la circulaire n° 2015-119 du 10-11-2015 relative "aux missions des infirmiers-ères de l'Éducation nationale". 

Le texte indique que ces professionnels de santé sont amenés "à concevoir, organiser et évaluer les actions de promotion et d'éducation à la santé tant individuelles que collectives". Il est aussi spécifié que "dans le cadre des dépistages obligatoires prévus à l'article L. 541-1 du code de l'éducation, l'infirmier-ière réalise un dépistage infirmier auprès de l'élève et assure le suivi nécessaire en cas de besoin". 

Lire aussi

Que dit cet article du code de l'Éducation ? Qu'au cours "de la sixième année, la visite comprend un dépistage des troubles spécifiques du langage et de l'apprentissage". Voilà donc à quoi se réfère le "dépistage" dont il est question dans le courrier envoyé aux parents. Il n'est ainsi pas prévu qu'un test de détection du Covid-19 soit réalisé, d'autant que cette visite médicale a été instaurée bien avant que ne survienne l'épidémie. 

Pour en savoir plus sur le contenu détaillé de cette visite, il est nécessaire de se référer aux annexes des documents sus-cités. Sont ainsi listés (entre autres) la réalisation d'un "examen staturo-pondéral avec calcul de l'IMC", un "report des données et traçage sur les courbes du carnet de santé", mais aussi un "examen clinique", un "dépistage des troubles auditifs" ou un "bilan du langage". S'il n'est prévu aucune vaccination des élèves, les infirmiers et infirmières procèdent à une "vérification des vaccinations au vu du calendrier vaccinal en vigueur".

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Covid : quelle est la situation en Guadeloupe ?

Lire et commenter