Un forfait de soins post-cancer bientôt remboursé par la Sécurité sociale

Un forfait de soins post-cancer bientôt remboursé par la Sécurité sociale

LE GRAND JURY - La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé dimanche la création prochaine d'un forfait de soins remboursés par la Sécurité sociale pour l'accompagnement des patients après un cancer.

Comment accompagner les anciens malades du cancer afin d’éviter d’éventuelles rechute. La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé ce dimanche la création prochaine d’un forfait remboursé par la sécurité sociale pour prendre en charge des soins post-maladie. Ce forfait comprendra un suivi psychologique, diététique et de l'activité physique.

"La Sécurité sociale va prendre en charge le coût du parcours de soins  après un cancer", a assuré la ministre sur le plateau du Grand Jury LCI-RTL et Le FIGARO, rappelant ses anciennes fonctions de présidente de  l'Institut national du cancer.

Cette mesure, inscrite dans le projet de budget 2020 de la "Sécu" qui sera  présenté le 30 septembre, visera "la prise en charge des personnes qui sont à  distance de leur cancer, que ce soit un accompagnement  psychologique,  diététique, de l'activité physique adaptée". "On sait combien c'est important  pour éviter les rechutes", a précisé Agnès Buzyn.

Interrogée sur le coût d'un tel forfait, la ministre a refusé de répondre.  De même qu'aux questions sur le chiffre exact du déficit prévu de la Sécurité  sociale après une série d'annonces du gouvernement sur les urgences, les Ehpad,  le paiement des pensions alimentaires, etc. "Mon objectif, c'est de ramener les comptes de la Sécurité sociale à  l'équilibre, c'est très important pour les Français de savoir que la Sécurité  sociale est bien gérée", a-t-elle expliqué.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

EN DIRECT - Covid-19 : "Il n'y a pas de décrue globale de l'épidémie mais nous avons des raisons d'être optimiste", assure Gabriel Attal

"Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.