Un parasite augmente la fertilité de certaines femmes

Un parasite augmente la fertilité de certaines femmes

DirectLCI
DÉCOUVERTE – En étudiant une peuplade indigène bolivienne, des chercheurs ont fait le lien entre la présence d'un parasite et une fertilité féminine boostée. Explications.

Et si les parasites devenaient nos meilleurs amis ? C'est en tout cas ce que semblent suggérer les dernières découvertes en matière de recherches scientifiques.

En effet, après avoir étudié  une population indigène de Bolivie , une équipe scientifique a conclu que les femmes qui avaient été infectées par un parasite dit helminthe (ver rond) avaient plus d'enfants que la moyenne et que le laps de temps entre deux grossesses était, chez elle, plus court. 

Deux enfants de plus par femme 

Mais attention, ne vous précipitez pas pour consommer des aliments avariés dans l'espoir de contracter ce vers dans l'hypothèse où vous désireriez un enfant. Les choses ne sont pas aussi simples et les résultats de l'étude sur ces femmes boliviennes pas aussi nettes.

EN SAVOIR + >> Vous voulez un bébé ? Faites l'amour le plus souvent possible

Les scientifiques de l'Université californienne de Santa-Monica ont ainsi étudié 1000 femmes de la peuplade Tsimané pendant 9 ans. Ces dernières sont souvent infectées par des vers ronds et cela sans qu'aucun symptôme particulier ne se manifeste. Ces parasites colonisent leurs intestins. Celles qui sont touchées par le ver rond ont des laps de temps plus court entre chacune de leur grossesse et elles ont des enfants plus jeunes que les autres femmes. Celles qui sont touchées de façon chronique ont même deux enfants de plus en moyenne que les autres femmes.

La présence du ver ressemble aux manifestations dues à l'ovulation

Chez une femme en bonne santé, l'ovulation produit des changements qui influent sur le système immunitaire et qui forcent ce dernier à produire moins de cellule dites de type-1 qui ont pour rôle d'attaquer les corps étrangers, et plus de cellule dites de type-2 qui produisent des anticorps. Pour que le sperme, et plus tard l'embryon, puisse donner lieu à une grossesse, il faut que l'organisme de la femme ne le considère pas comme un corps étranger et qu'il ne s'acharne pas à les chasser.

EN SAVOIR + >> Trois conseils pour booster la fertilité masculine

Or, la présence de ces vers ronds a tendance à déclencher le même processus sur le système immunitaire que l'ovulation ce qui expliquerait ces résultats surprenants chez les femmes Tsimané en matière de fertilité.

S'il est trop tôt pour tirer des conclusions définitives de cette expérience on peut d'ores et déjà considérer ces résultats comme très encourageants et comme des données à approfondir en matière de piste pour des traitements visant à remédier aux problèmes de procréation de certaines femmes. Affaire à suivre donc.

À LIRE AUSSI
>> Fruits et légumes, les pesticides nuisent à la qualité du sperme >> Pourquoi les hommes devraient dormir nu ?
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter