Un pas de plus vers la "pilule" au masculin

Un pas de plus vers la "pilule" au masculin

Santé
DirectLCI
SEXUALITÉ – Des chercheurs japonais ont réussi à isoler une protéine qui influerait sur le comportement des spermatozoïdes. Sans elle, ils ne seraient plus capables de féconder l'ovocyte. Une avancée décisive vers la production de la pilule version homme ?

C'est très certainement une énorme avancée sur le terrain des recherches relatives à la contraception. Une étude japonaise a fait une découverte très significative sur la façon de bloquer temporairement la fertilité masculine, ce qui pourrait ouvrir la voie à un contraceptif oral.

En partant du postulat que deux médicaments administrés dans le cadre de greffes d'organes pour éviter les rejets réduisaient la fertilité des patients, des chercheurs de l'université d'Osaka ont tenté de comprendre quels étaient les mécanismes entraînant cet effet secondaire. Comme l'explique l'article paru sur ce sujet dans la revue Science , en administrant ces deux substances à des souris, les scientifiques ont conclu qu'elles agissaient sur une enzyme appelée calcineurine. Or, les spermatozoïdes en contiennent une déclinaison appelée "PPP3CC/PPP3R2".

EN SAVOIR + >> La pilule masculine, bientôt une réalité ?

Infertiles en 4 à 5 jours et retour à la normale au bout d'une semaine.

Le traitement a eu pour effet de rendre en seulement 4 à 5 jours les spermatozoïdes beaucoup moins mobiles ; ces derniers se retrouvaient ainsi incapables de pénétrer la membrane entourant l'ovocyte. Or, quelques jours après l'arrêt du traitement les souris devenaient à nouveau fertiles.

Pour appliquer sa théorie, l'équipe japonaise a génétiquement modifié des souris mâles sans PPP3CC afin de voir s'ils pouvaient engendrer une fécondation. La réponse est non. Sans cette déclinaison de la calcineurine point de souriceau. Une vérification qui permet d'affirmer que l'utilisation de ces médicaments anti-rejets pourraient entrer dans la composition d'une pilule contraceptive exclusivement masculine.

A LIRE AUSSI
>> Témoignage : pourquoi j'ai du adieu à la pilule
>> Un spray au latex capable de remplacer un préservatif
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter