Un patch capable de sauver la vie en cas de crise cardiaque

Santé
DirectLCI
SANTÉ - Il s'applique directement sur le cœur et est capable limiter les complications en cas de crise cardiaque. Des chercheurs britanniques et australiens ont mis au point cette année un patch qui, s'il est mis en application, peut sauver de nombreuses vies.

C'est une invention qui pourrait sauver de nombreuses vies. Les chercheurs de l'Imperial College de Londres ont mis au point, avec l’université de Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, un patch capable de limiter les dégâts en cas de crise cardiaque. Placé directement sur le cœur, il est capable de prendre le relais en cas d'obstruction d'une artère. "On comprend bien que si une partie du cœur n'est plus alimentée, il y a toute une partie qui va mourir", explique le docteur Gérald Kierzek sur le plateau de LCI Matin. 

100.000 infarctus comptabilisés chaque année

Le dispositif doit être posé par les chirurgiens-cardiaques dès le dépistage de la crise cardiaque grâce à une petite incision. Le patch est alors censé bouger avec les mouvements du cœur et permet de conduire les influx électriques naturels pour conserver l'irrigation de tout l'organe. Pour l'heure, l'invention n'en est qu'aux tout premiers stades de la recherche. Il pourrait cependant à terme sauver des milliers de vie. En France, 50.000 arrêts cardiaques et 100.000 infarctus du myocarde surviennent chaque année. Si les victimes sont encore majoritairement masculines, ces accidents concernent de plus en plus de femmes.

D'autres pistes à l'étude

Aujourd’hui, la médecine est capable de prédire le risque d’infarctus, notamment grâce au suivi de l’évolution du cholestérol et de la pression artérielle. Mais des chercheurs de l’université d’Edimbourg et Glasgow, en Grande-Bretagne, ont découvert un test sanguin bien plus efficace. Selon une étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology et menée durant 15 ans plus de 3000 hommes ayant un taux de cholestérol élevé, la concentration de troponine, une protéine, joue un rôle majeur dans la survenue d'une crise cardiaque. Une hausse d’au moins 25% de sa concentration multiplie par cinq le risque d’être touché par un accident cardiaque ou d’en mourir un an plus tard. De nouvelles études, de plus grande ampleur, doivent être menées pour confirmer ces résultats.

En vidéo

Santé : comment bien faire un massage cardiaque ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter