Un peu d'aérobie pour préserver la santé mentale des seniors

Un peu d'aérobie pour préserver la santé mentale des seniors

DirectLCI
SPORT - Idéal pour perdre du poids et se muscler, l'exercice aérobie, ou d'endurance, est aussi recommandé aux seniors. Deux séances par semaine pourraient prévenir les effets neurologiques liés à l'âge selon une étude canadienne.

Les exercices d'aérobie ne servent pas seulement à se muscler le corps. Chez les personnes âgées ces activités qui demandent de l'oxygène (marche rapide, course à pied, natation) leur permettent également de se muscler le cerveau. Dans la revue British Journal of Sports Medicine des chercheurs canadiens expliquent que deux séances par semaine pourraient prévenir le déclin neurologique lié à l'âge et même renforcer la mémoire des personnes âgées.

Un exercice est dit "d'aérobie" lorsqu'il mobilise en moyenne 70 à 80 % de la capacité cardiaque maximale. En favorisant le débit l’oxygène jusqu’aux muscles, il permet de faire travailler le cœur et les poumons. Mais les chercheurs ont voulu savoir si elles agissaient également sur une partie précise du cerveau, l'hippocampe. C'est dans cette zone que se concentrent les processus impliqués dans la mémoire verbale et l'apprentissage. C'est aussi dans cette région, sensible aux dommages neurologiques, que se font sentir les premiers effets du vieillissement.

Plus efficace que la musculation

Pour les besoins de l'étude, 86 femmes âgées de 70 à 80 ans ont été réparties dans trois groupes. Chaque groupe pratiquait différents types d'exercices dont l'aérobie (marche rapide), des exercices de résistance (poids) et des exercices de type équilibre et musculaire. Toutes les participantes devaient pratiquer leur sport à raison de deux séances d'une heure par semaine durant six mois. Grâce à l'IRM, les chercheurs ont ensuite évalué la taille de l'hippocampe, ainsi que les fonctions cognitives de 29 d'entre elles.

Leurs conclusions indiquent que le volume total de l'hippocampe était nettement plus important chez les volontaires du groupe aérobie, à la différence des autres groupes. L'aérobie aiderait donc à prévenir le déclin cognitif dû à l'âge et à ralentir le processus de dégénérescence impliqué dans des troubles comme la démence. Un résultat qui contribue à soutenir l'importance déjà reconnue de l'exercice chez les personnes âgées, en particulier avec le vieillissement de la population.
 

Plus d'articles