Une cabine de santé connectée pour faire face aux déserts médicaux

Une cabine de santé connectée pour faire face aux déserts médicaux

DirectLCI
INNOVATION – Franck Baudino est un médecin devenu entrepreneur. Il a concilié ses deux casquettes en créant la Consult Station : une cabine totalement connectée dans laquelle le médecin qui vous ausculte peut être à des dizaines de kilomètres.

Consulter un médecin, dans certains cas c'est simple comme un coup de fil, mais dans d'autres, les choses peuvent s'avérer un peu plus compliquées. C'est le cas dans les déserts médicaux, là où les médecins sont peu présents, voire complètement absents. C'est aussi le cas en dehors de certaines agglomérations, la nuit, ou bien le week-end quand les professionnels de santé ne sont pas assez nombreux pour répondre à la demande.

Face à ce constat, Franck Baudino, un médecin devenu entrepreneur, a imaginé, via sa société H4D , une sorte de cabinet médical sans médecin présent physiquement et dans lequel le patient peut recevoir un premier diagnostique. Le but ? Eviter les longs déplacements inutiles vers l'hôpital ou la mobilisation d'une équipe de secours quand la situation médicale du patient ne le commande pas. Cette cabine est équipée de tous les appareils nécessaires pour que le patient puisse prendre lui-même ses constantes, comme il est coutume de dire, à savoir la température, la tension artérielle, les pulsations cardiaques etc. Devant lui, un écran, grâce auquel le patient est en contact avec un médecin qui le guide, le conseille et analyse les résultats obtenus.

EN SAVOIR + >> Google investit dans la recherche médicale

"La Consult Station s'adresse à tout le monde, sauf aux personnes qui se trouvent dans une situation d'urgence vitale : dans ce cas-là il faut appeler les secours", explique Franck Baudino. "Mais pour ce qui est de son utilisation concrète nous avons fait un très gros travail d'ergonomie et la cabine a même été installée dans des services de gériatrie ou dans des maisons de retraite, ce qui prouve que son utilisation est très facile."

"Ne jamais remplacer un médecin"

En France, une dizaine de programmes de Consult Station ont été lancés. Les collectivités locales ainsi que des hôpitaux ont déjà fait l'acquisition d'une cabine. Avec un double objectif : faciliter l'accès à un médecin quand ces derniers ne sont pas disponibles dans le cas des déserts médicaux ou bien faire gagner du temps aux médecins dans le cas d'une installation dans un service hospitalier par exemple. En effet pouvoir contrôler l'état général du patient peut aussi être efficace dans la gestion des urgences et peut ainsi éviter l'attente, de parfois plusieurs heures, au patient.

EN SAVOIR + >> Hal, le robot médical qui renforce les jambes

Dans le cas des déserts médicaux les médecins (reconnus par le conseil de l'ordre et détenteurs d'une carte professionnelle) sont démarchés auprès des maisons médicales de garde. Ce sont eux, sur la base du volontariat, qui peuvent effectuer des consultations vidéo dans la cabine. Et pour le patient il n'y aucun frais à débourser puisqu'il doit simplement présenter sa carte vitale dans la machine. Les données médicales, elles, sont protégées sous le sceau du secret médical : c'est un organisme agrée par l'état qui les stock conformément à la loi.

Alors demain tous soignés dans une Consult Station ? Franck Baudinau tempère. "Le but n'est surtout pas de remplacer le médecin. La cabine n'intervient que lorsque ces derniers ne sont pas disponibles." 

À LIRE AUSSI 
>>
Urgences menacées de fermeture : "c'est une catastrophe" >> Deux chirurgiens opèrent avec des Google glass

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter