Une étude va être lancée en France : la chlorpromazine, un traitement efficace contre le coronavirus ?

La chlorpromazine, un traitement contre le coronavirus ?
Santé

RECHERCHE - Depuis le début de la pandémie de coronavirus, les pistes de traitements sont nombreuses. Ces derniers jours, c'est la chlorpromazine qui suscite l'espoir des chercheurs. Une étude sur cet antipsychotique va être lancée à Paris.

Quand trouverons-nous un traitement contre le coronavirus ? Si la réponse n'est pas connue, et alors qu'il faudra attendre encore plusieurs mois avant de trouver un vaccin, les recherches pour trouver un traitement progressent partout dans le monde, afin de réduire le nombre de victimes du Covid-19. Depuis quelques jours, un médicament habituellement utilisé contre la schizophrénie, la chlorpromazine, suscite l'espoir des chercheurs.

"Dès le début de l'épidémie, nous avons constaté que les patients hospitalisés en unité psychiatrique souffraient moins de Covid-19 que les soignants", explique sur LCI le Dr Marion Plaze, psychiatre et chef de service à l'hôpital Saint-Anne à Paris (voir la vidéo en tête de cet article), à l'origine de cette découverte. En effet, au sein du pôle hospitalo-universitaire parisien, en moyenne 19% du personnel médico-soignant a contracté le Covid-19, alors que seuls 3% des patients ont été dépistés positifs. Pourtant, certains facteurs (surpoids, troubles cardiovasculaires) placent a priori ces derniers parmi les sujets à risque.

Une anomalie que pourrait donc expliquer l'effet de la chlorpromazine. "Nous connaissons les propriétés anti-virales de nombreux antipsychotiques", continue la chef de service. "En regardant au sein de la littérature scientifique, nous avons découvert qu'en 2014 et 2018, des études avaient été réalisées pour tester la chlorpromazine sur les anciens coronavirus."

Un traitement qui "empêche certains virus d'entrer dans les cellules"

Les résultats de ces études étaient alors prometteurs. Sur le Sras (2003) et le Mers (2012), "il y avait une efficacité in vitro, c'est-à-dire sur les cellules dans des tubes à essai", indique la psychiatre. "Depuis longtemps, les biologistes et virologues connaissent l'effet de la chlorpromazine, qui empêche certains virus d'entrer dans les cellules en bloquant l'endocytose (le processus de transport des molécules vers les cellules, ndlr)." À l'instar des précédents coronavirus, les chercheurs de l'hôpital Saint-Anne ont également réalisé des études in vitro pour le Covid-19, "sur des cellules à la fois animales et humaines, ce qui est une première mondiale", précise le Dr Marion Place.

Toutefois, des essais cliniques doivent désormais être menés pour déterminer, ou non, le bénéfice de la chlorpromazine contre le coronavirus. "Nous allons maintenant débuter un traitement pilote pour explorer l'éventuel intérêt de cette molécule dans le traitement du Covid-19", affirme-t-elle. "Les premiers résultats arriveront d'ici un mois, et même beaucoup plus rapidement si d'autres équipes veulent nous rejoindre."

"N'essayez pas de vous procurer de la chlorpromazine", alerte un pharmacien

L'objectif est de voir si ce médicament accélère la guérison et diminue les aggravations. Les patients feront l'objet d'une surveillance sur le plan cardiaque, afin de prévenir tout risque de troubles à ce niveau.

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

En attendant les résultats de ces essais, rien ne sert de se précipiter sur ce médicament, alerte Martial Fraysse, pharmacien et membre de l'Académie de Pharmacie. "Je veux dire à l'ensemble de la population de ne pas essayer de se procurer de la chlorpromazine", demande-t-il sur LCI. "Il faut savoir raison garder et ne pas faire les mêmes erreurs que pour d'autres essais, de ne pas aller chercher sur Internet ce genre de produit. Ils sont très actifs, ont d'autres effets, et sont utilisés dans d'autres indications", prévient Martial Fraysse.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent