Une femme insensible à la douleur souffre de nouveau : une révolution médicale

Une femme insensible à la douleur souffre de nouveau : une révolution médicale

DirectLCI
PROUESSE – Ne jamais ressentir la douleur, sur le papier cela fait rêver mais c'est en réalité une maladie sérieuse très handicapante pour ceux qui en souffrent. Des chercheurs ont trouvé le moyen de réactiver cette sensation : une grande avancée sur le terrain de la recherche liée à la douleur, qui laisse voir l'espoir de mieux la contrôler.

Ils n'ont jamais mal. Ils n'ont même jamais de leur vie expérimenté la douleur. Mais ces gens sont loin d'être des chanceux. Bien au contraire, ils souffrent d'une maladie terriblement handicapante : l'insensibilité congénitale à la douleur. Une aubaine, pensez-vous dans un premier de temps ? Pas du tout.

Imaginez que vous ne ressentez rien lorsque vous mettez la main sur plaque, que vous vous cassez un os en sautant de trop haut ou lorsqu'un mal de ventre s'installe. La douleur est la façon qu'a notre corps de nous alerter quand quelque chose ne va pas. C'est par elle que l'information est transmise à notre cerveau. En l'absence de ce signal, les personnes insensibles sont sujettes à de nombreuses blessures qui restent sans traitement ou qui sont prises en charge trop tard faute d'avoir été repérées en temps et en heure.

De nombreux essais en laboratoires pour stopper la douleur

Chez un sujet sain, la douleur se transmet de la zone qui souffre au cerveau via des canaux appelés Nav1.7. Or, chez les patients atteints  d'insensibilité congénitale à la douleur , ces canaux sont inexistants. Ce qui est handicapant pour eux, donc, mais... qui serait épatant pour soulager les gens qui souffrent d'arthrose, d'arthrite, de sclérose en plaque, etc. 

Cela fait des années que les chercheurs ont tenté d'inhiber l'action de ces transmetteurs chez les personnes sensibles afin de stopper le processus qui crée la douleur. En clair, la communauté scientifique a tenté à plusieurs reprises de reproduire les symptômes de la maladie afin de traiter les gens qui souffrent de douleurs chroniques, mais aucun médicament tenant cette promesse n'a réussi à sortir des laboratoires de recherche.

Faire retrouver la douleur à une souris... pour lutter contre nos douleurs

Mais des chercheurs anglais de l'University College de Londres ont tenté de reprendre le problème à la source en tentant l'approche contraire. Faire ressentir de la douleur à des personnes souffrant d'insensibilité congénitale. Comme leurs conclusions le relatent dans la revue Nature Communications , ils ont modifié génétiquement des souris en bloquant les Nav1.7 pour qu'elles ne ressentent plus rien. Mission réussie. Et en les observant, les scientifiques ont découvert qu'elles produisaient en trop grande quantité des antidouleurs naturels appelé peptide opioïde .

EN SAVOIR + >> Corydale, la plante chinoise qui soigne la douleur

C'est alors que l'équipe de chercheurs a décidé d'administrer aux souris un médicament qui fait baisser ces peptides opioïdes : le naloxone (prescrit en général pour traiter les overdoses d'héroïne ou de morphine). Administré à une souris génétiquement modifiée celle-ci a ressenti la douleur. L'expérience renouvelée cette fois sur une patiente de 39 ans, atteinte d'insensibilité congénitale à la douleur s'est également avérée concluante !

Aujourd'hui les scientifiques entendent approfondir leurs travaux pour inverser ce processus. Car soyons clair, plus de personnes souffrent de douleurs chroniques dans le monde que le contraire. Et cette découverte de réactivation de la sensation d'avoir mal offre un terrain de recherche très intéressant pour la communauté scientifique.

À LIRE AUSSI
>> L'évolution pourrait être la cause de... nos maux de dos

>> Trois conseils pour soulager le mal de dos >> Des souris insensibles au venin de scorpion
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter