Une réaction magnétique post-vaccination ? Ces vidéos virales ne prouvent rien

Des messages d'alerte ont été postés en nombre aux États-Unis.

MÉTAUX - Régulièrement mis en cause, les vaccins sont aujourd'hui accusés par certains internautes de générer une réaction magnétique post-injection. Des vidéos censées le prouver circulent sur les réseaux sociaux.

Partagées en ligne, des vidéos montrent des hommes et femmes qui posent sur leur bras un aimant. Logiquement, celui-ci tombe sous l'effet de la gravité, sauf lorsqu'il est placé à l'endroit ou ces personnes indiquent avoir été vaccinées. Postées pour beaucoup par des Américains, ces séquences ont traversé l'Atlantique depuis quelques jours et sont relayées par des internautes français. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

"Métaux dans le corps !", s'exclament certains, en profitant pour lancer un appel à témoins. Si ces affirmations sont jugées complètement farfelues par les spécialistes, il faut par ailleurs insister sur le fait que la composition des vaccins contre le Covid-19 est publique, et que chacun peut constater l'absence de métaux lourds ou d'aluminium. Inutile donc de s'inquiéter d'une potentielle réaction magnétique post-vaccination.

Des vidéos faciles à reproduire

Avant de se pencher sur la composition des vaccins, il faut préciser qu'aucun élément ne nous permet d'avoir la certitude que les personnes filmées ont bien été vaccinées. Par ailleurs, imiter ces scènes n'a rien de très difficile et de multiples adhésifs invisibles peuvent être utilisés à ces fins. Le site "Fact&Furious" s'est d'ailleurs amusé à tenter l'expérience en ayant recours à du miel, avec succès. Il livre par ailleurs une piste d'explication possible pour analyser le fait que des aimants tiennent : le fait que ces personnes possèdent une prothèse d’épaule, celle-ci pouvant "contenir du cobalt".

Affiliée à l'université américaine de Georgetown, la virologue Angela Rasmussen a été sollicitée par la rédaction de USA Today. Visiblement surprise que des gens puissent croire à ces images, elle a réagi sans prendre de pincettes. "C'est tellement idiot... Les vaccins ne magnétisent pas votre bras", a-t-elle certifié. L'hypothèse qu'elle privilégie est là aussi l'utilisation d'une forme de colle, quelle que soit sa nature.

Lire aussi

Il est important de souligner que dans les vaccins contre le Covid-19, on ne trouve aucune trace de métaux. Contrairement à ce que prétendent certains internautes, leur composition n'est d'ailleurs pas tenue secrète, comme l'expliquait il y a quelques mois LCI. On retrouve notamment de l'eau, du sucre, ainsi que divers sels dont le rôle est de garantir la stabilité du vaccin et sa conservation. La liste précise des "ingrédients" est accessible facilement en ligne, notamment sur le site "Mes Vaccins".

Notons que si aucun métal n'est contenu dans les vaccins contre le Covid, on peut retrouver dans d'autres de l'aluminium. "Les sels d'aluminium (hydroxyde d'aluminium, phosphate d’aluminium, et sulfate de potassium et d'aluminium) sont utilisés comme adjuvants dans certains vaccins, afin d’améliorer la réponse immunitaire", indique en effet le site suisse InfoVac. "Une fois le vaccin injecté à une personne à l’aide d’une seringue, ces adjuvants servent à 'retenir' les antigènes (les composants actifs du vaccin) au point d'injection et à y attirer les cellules du système immunitaire pour améliorer l’efficacité du vaccin." 

Source de controverses depuis de longue année, cette utilisation d'aluminium n'a jusqu'à présent pas été remise en cause ni associée à des effets secondaires graves.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Angleterre : dépassé par le variant Delta, Boris Johnson décale d'un mois le déconfinement

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Vaccins Pfizer et Moderna : le délai minimal entre deux doses abaissé à trois semaines

"Ça va être Gilets jaunes puissance 10" : la fronde des automobilistes contre les ZFE en centre-ville

Que se passe-t-il à la centrale nucléaire de Taishan, en Chine ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.