Une tasse de café pour lutter contre les troubles de mémoire

Une tasse de café pour lutter contre les troubles de mémoire

DirectLCI
CERVEAU – Une vertu de plus pour la boisson chaude ! Dans une nouvelle étude, des scientifiques décrivent comment la caféine pourrait limiter les troubles cognitifs associés au vieillissement. On vous explique.

Le café, nouvelle arme anti-âge ? La caféine pourrait en tout cas préserver la jeunesse de votre cerveau et votre mémoire. Dans une nouvelle étude, publiée dans la revue Scientific Reports, des chercheurs décrivent le mécanisme par lequel la substance de la boisson chaude protège des troubles cognitifs liés à l’âge.  Cette découverte offre de nouvelles perspectives pour lutter contre les maladies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer.


A LIRE AUSSI >> ALZHEIMER : CES ANTICORPS CAPABLES DE RALENTIR LE DÉCLIN COGNITIF

Traiter des souris avec de la caféine

Les chercheurs savaient déjà que l’augmentation des hormones du stress pouvait impacter la mémoire des personnes âgées. Dans cette nouvelle étude, les scientifiques de l'Instituto de Medicina Molecular (Portugal) et de l’Inserm de Lille (France) ont donc voulu aller plus loin. Plus précisément, ils ont identifié le rôle du récepteur A2A dans le stress. 


Et pour cela, ils ont mené l’expérience sur des souris présentant des signes de vieillissement précoce. Les chercheurs les ont ainsi traités avec une substance analogue à la caféine et ont observé les effets de la substance sur leur mémoire. 


Bloquer l’hormone du stress pour améliorer la mémoire

Résultats : une fois l’action des récepteurs A2A bloquée, les performances de mémoire  des petits cobayes se sont améliorées, jusqu’à devenir similaires à celles du groupe de contrôle. "Nous avions identifié le rôle du récepteur A2A dans le stress, mais nous ne savions pas si son activation suffirait à déclencher d’autres changements", explique la coordinatrice de l’étude, Louisa Lopes. 


Désormais, ils savent qu’en bloquant la quantité de récepteurs dans certaines zones du cerveau (hippocampe et cortex), l’hormone du stress se stabilise, ce qui a pour effet d'augmenter les capacités à mémoriser.  


Boire du café, oui, mais sans en abuser

En plus de prévenir la fatigue et l’apparition des troubles cardiovasculaires et de certains cancers, le café pourrait donc prévenir les troubles de la mémoire. "Nos travaux soutiennent l’idée selon laquelle les effets pro cognitifs de la caféine et ses analogues (antagonistes de A2AR), observés dans les troubles cognitifs liés à l’âge et dans la maladie d’Alzheimer, reposent sur cette capacité à contrecarrer la perte des mécanismes de contrôle du stress engendrée par le vieillissement", précise David Blum de l’Inserm. 

Mais attention, abuser du café peut aussi être néfaste pour votre santé. Les nutritionnistes s’accordent à dire qu’il ne faut pas dépasser les 3 expressos par jour. Bien sûr, cette recommandation peut varier. En effet, chacun réagit différemment en fonction de la concentration de caféine, de l’âge ou encore de sa sensibilité. 


A LIRE AUSSI

>> LE CAFÉ PROTÈGERAIT LE FOIE DES CIRRHOSES

>> VOUS DORMEZ MAL 3 NUITS DE SUITE ? LE CAFÉ NE SERT PLUS À RIEN

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter