Une technique révolutionnaire pour redonner la vue à des millions de personnes

Santé

VISION –Des scientifiques australiens ont développé une nouvelle méthode pour reconstituer la cornée d’un patient souffrant d’une maladie dégénérative de l’œil. Les essais cliniques pourraient démarrer dès l’année prochaine.

Depuis quelques années, la recherche avance à grands pas en ophtalmologie. Outre les implants rétiniens (couche de cellules artificielles), les chercheurs planchent sur les greffes de cellules souches pour remplacer les cellules des rétines endommagées. Et si les essais se multiplient, les résultats thérapeutiques ne sont pas toujours au rendez-vous.

Mais des scientifiques australiens ont peut-être trouvé LA méthode qui pourrait fonctionner. Un espoir pour soigner les maladies de l’œil comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), la rétinite pigmentaire ou une dystrophie maculaire.

A LIRE AUSSI >>   DMLA - Un million de Français concernés : faites le test de votre vue
En quoi ça consiste ?
Le principe de la technique : reconstituer la cornée à partir de cellules souches prélevées sur les yeux des patients. Les scientifiques prélèvent ainsi un échantillon de cellules de la cornée du patient, les cultivent en laboratoire grâce à un film adapté, puis les greffent sur le patient. "Le film hydrogel que nous avons développé nous permet de créer une couche de cellules supplémentaire en laboratoire, explique le Pr Berkay Ozcelik, un auteur de l’étude, dans un communiqué . Ensuite, on peut implanter ce film sur la surface intérieure de la cornée du patient via une petite incision." La membrane devenue opaque à cause de la maladie redevient alors transparente.

A LIRE AUSSI >>  Une patiente aveugle recouvre partiellement la vue après une greffe controversée

 Pourquoi c’est une avancée ?
L’ingrédient miracle de la méthode : un film hydrogel plus mince qu’un cheveu (50 micromètres) qui se détériore naturellement au bout de deux mois, une fois que l’œil redevient humide et transparent. "Ces composés présentent une inflammation minimale, ne causent pas de problème indésirable et aident les tissus à se régénérer", affirme le Pr Ozcelik au site américain de la ABC.

Mais ce n’est pas tout. "L’autre avantage de notre technique est que nous pouvons régénérer et augmenter le nombre de cellules d’un donneur, autre que le patient lui-même", ajoute le chercheur. Une seule culture pourrait ainsi soigner plus de 20 patients.

A LIRE AUSSI >>  Un rendez-vous chez l'ophtalmo peut vous éviter de devenir aveugle

 Où en sont les essais ?
Pour l’instant, le protocole a fonctionné sur des moutons. Un essai clinique sur l’homme est donc en préparation et pourrait voir le jour d’ici l’année prochaine. Si cela fonctionne, le film hydrogel pourrait révolutionner le traitement des maladies des yeux."Nous pensons que notre technique donne de meilleurs résultats que la greffe de cornée suite à un don", explique le Pr Berkay Ozcelik. 

Cette méthode pourrait ainsi améliorer le quotidien des quelques 10 millions de personnes dans le monde qui souffrent d’une maladie de l’œil. Si la chirurgie est un moyen efficace pour soigner la cornée, tous les pays souffrent de pénuries d’organes. D’où l’importance de trouver des méthodes alternatives.

A LIRE AUSSI >>  Don d’organes : vous êtes tous donneurs présumés (et autres choses à savoir)

Lire et commenter