Vaccination : la préfecture de l'Hérault va offrir des cadeaux aux 18-25 ans ayant reçu une première dose

Covid-19 : les incitations à la vaccination à travers le monde

ÉMULATION - Alors que le taux d'incidence a plus que doublé en quelques jours dans l'Hérault, la préfecture a décidé d'inciter les jeunes de 18 à 25 ans à aller se faire vacciner en leur faisant bénéficier d'"un geste commercial".

Tous les moyens sont-ils bons pour pousser les jeunes à se faire vacciner contre le Covid-19 ? La question se pose alors que la préfecture de l'Hérault vient de lancer l'opération Vacci +. Le principe est simple : "les jeunes héraultais âgés de 18 à 25 ans, ayant eu une 1ère injection sur la période du 1er au 15 août, pourront bénéficier d'un geste commercial auprès des structures partenaires et des collectivités mobilisées", a-t-elle annoncé ce jeudi.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"De nombreux secteurs d'activités sont concernés : sport, cinéma, culture et loisirs, restaurants, transport… ", détaille la préfecture, tout en listant les enseignes et autres lieux culturels partenaires de l’opération. On y trouve pêle-mêle des places de cinéma gratuites, des billets pour assister à des événements sportifs (handball, volley, football), la gratuité des transports en bus sur l'ensemble du réseau, des entrées au parc aquatique ou au musée, ou encore un hamburger offert dans plusieurs restaurants de la chaîne de fast-food Burger King. 

Encore plus fort, les autorités proposent même des entrées dans des discothèques au Cap d'Agde et à Montpellier, ainsi que des cocktails sans alcool offerts dans des restaurants de la Grande Motte et de Montpellier. 

Cette mesure vise à "inciter les jeunes héraultais à se faire vacciner pour qu'ils se protègent, protègent les autres et participent activement au retour d'une vie sans Covid", souligne encore la préfecture dans un communiqué. Toutefois, cette initiative provenant des services de l'État a choqué bon nombre de personnes sur les réseaux sociaux. "HONTEUX !!! Un piège à ADOS, vous pouvez encore vous regarder dans une glace ? C'est à vomir ces stratégies", s'indigne par exemple une internaute.

Lire aussi

Déjà en avril dernier, un supermarché de Saint-Laurent du Maroni, en Guyane, avait décidé, en partenariat avec l’Agence régionale de santé (ARS), d'offrir des bons d'achat d'une valeur de 5 euros aux 2000 premiers clients qui avaient reçu une injection. Mais l'initiative avait été annulée au bout de deux jours en raison de nombreuses critiques. Gabriel Serville, député de Guyane, s’était ainsi étonné, dans un communiqué, "qu’un organisme d’état, l’ARS, associe une campagne de vaccination à une campagne publicitaire liée à des intérêts privés", dénonçant une forme "d’instrumentalisation de la misère" plutôt que de faire appel "à l’intelligence de la population ou à sa compréhension du contexte sanitaire".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

La crise des sous-marins fait peser un poids sur l'avenir de l'Otan, prévient Jean-Yves Le Drian

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de nouveaux cas en baisse de 22% sur une semaine

Hautes-Pyrénées : un mort et deux blessés graves lors d'une rixe entre bikers à Tarbes

Afghanistan : des véhicules des forces talibanes attaqués à la bombe, au moins deux morts et 19 blessés

EN DIRECT - Afghanistan : l'Iran met en garde contre une menace terroriste à ses frontières

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.