Vaccination "grand public" : la prise de rendez-vous sera gérée par des plateformes privées

Vaccination "grand public" : la prise de rendez-vous sera gérée par des plateformes privées

LOGISTIQUE – Les plateformes Doctolib, Maiia et Keldoc ont été choisies par l’État pour proposer au grand public des rendez-vous pour se faire vacciner contre le Covid-19.

Après avoir fait appel à plusieurs cabinets privés pour le conseiller sur la stratégie vaccinale à adopter, l’État a cette fois sollicité trois plateformes privées pour fluidifier la vaccination du grand public. Doctolib, leader français du secteur, mais aussi Maiia, la filiale de Cegedim, et Keldoc, la filiale de la Mutuelle nationale des hospitaliers, vont donc être chargés de gérer la prise de rendez-vous du grand public, une fois la vaccination ouverte à cette catégorie. Les personnes âgées de plus de 75 ans, qui pourront se faire vacciner à partir du 18 janvier prochain, auront la possibilité de s’inscrire en ligne avant cela, dès le 14 janvier, sur le site d’information public.sante.fr ou directement sur ces plateformes. 

Toute l'info sur

Le monde commence à se vacciner contre le Covid-19

Alors que la vaccination va être considérablement élargie dès la semaine prochaine et que les doses sont livrées progressivement, le ministère de la Santé a précisé que tout le monde ne pourra être vacciné dans l’immédiat et que les rendez-vous ne pourront pas tous être honorés le jour même. Dans un communiqué, Doctolib a indiqué lundi 11 janvier avoir "déjà équipé à ce jour 150 centres de vaccination dans toute la France" avec son logiciel, destiné à organiser des rendez-vous pour des patients "spécifiquement adapté aux contraintes de la vaccination Covid". Celui-ci permet de "prendre rendez-vous en ligne 24h/24 et 7j/7 pour les 2 injections de manières simultanée et en respectant les délais sanitaires", selon la plateforme, qui compte ouvrir les rendez-vous le 14 janvier.

Lire aussi

La pletforme Maiia a précisé que les inscriptions seront possibles dès le 13 janvier pour les plus de 75 ans et les pompiers et aides-soignants de plus de 50 ans. Les réservations "devront obligatoirement passer par la prise de rendez-vous en ligne (…) qui doit permettre de trouver un centre de vaccination", a-t-elle ajouté. Keldoc, elle, a indiqué être déjà utilisée "dans un certain nombre de centres de vaccination". À ce jour, on compte plus de 300 centres de vaccination, qui seront donc équipés des logiciels de ces plateformes pour gérer les flux patients ayant d'abord pris rendez-vous en ligne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le variant britannique dominant en France "entre fin février et mi-mars", selon l'Inserm

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Plus de 75 ans, personnes fragiles... Qui peut se faire vacciner dès lundi ?

Variants du coronavirus : faut-il désormais porter des masques FFP2 ?

Lire et commenter