Vaccination anti-Covid : la 3e dose ouverte à l'ensemble des soignants

Vaccination anti-Covid : la 3e dose ouverte à l'ensemble des soignants

VACCIN - Le ministre de la Santé, Olivier Véran, et le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, ont annoncé ce jeudi que l'exécutif suivait l'avis de la Haute autorité de santé, qui recommande une dose de rappel pour les soignants et proches de personnes immunodéprimées.

Pour le personnel soignant, l'heure de la troisième dose a sonné. À l'issue du Conseil de défense sanitaire qui se tenait ce jeudi à l'Élysée, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé que l'exécutif avait décidé de suivre le dernier avis de la Haute autorité de santé (HAS). La veille, la HAS a indiqué qu'elle préconisait d'ouvrir la campagne de rappel vaccinal à l'ensemble des soignants et aux proches de personnes immunodéprimées.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"Les soignants étaient parmi les premiers publics à pouvoir se faire vacciner au début de la campagne", rappelle Gabriel Attal. "Ils fréquentent au quotidien des personnes malades et sont donc exposés eux-mêmes à la maladie." Dès lors, la campagne pour une dose de rappel, ouverte depuis le 1er septembre pour les personnes vulnérables, leur est élargie.

Pas d'obligation pour la troisième dose à ce jour

"Dès aujourd'hui, les soignants complètement vaccinés depuis plus de six mois peuvent recourir au rappel vaccinal", précise le porte-parole du gouvernement. "Ils peuvent prendre rendez-vous dans un centre de vaccination, dans une pharmacie, chez un médecin. Nous les invitons évidemment à le faire. Ils sont d'ailleurs très nombreux, ces dernières semaines, à avoir émis ce souhait", assure-t-il.

Lire aussi

Quelques minutes avant lui, le ministre de la Santé, Olivier Véran avait, lui aussi, annoncé que le gouvernement se rangeait derrière la décision de la HAS. "L'ensemble des soignants seront concernés par la dose de rappel, comme les proches des personnes immunodéprimées", a tweeté l'ancien député de l'Isère. "J'appelle toutes les personnes éligibles à faire rapidement leur dose de rappel. Ne baissons pas la garde."

Selon Gabriel Attal, environ trois millions de soignants sont concernés par cette troisième dose (ou deuxième pour les anciens contaminés au Covid-19 qui n'ont reçu qu'une injection). Contrairement aux deux premières doses, nécessaires pour continuer de travailler pour ces professions, cette troisième dose ne sera pas obligatoire pour le moment. Ce rappel, "très important pour maintenir l'immunité conférée par le vaccin", a déjà été administré à environ 1,5 million de personnes en France, a précisé le porte-parole du gouvernement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

"The Voice All Stars" : ces 6 talents qu’on aimerait voir en finale

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

VIDÉO - Une manifestation contre le pass sanitaire dégénère en Martinique, trois interpellations

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.