Vaccination des 12-17 ans : parents, voici l'attestation à remplir pour vos ados

La campagne de vaccination est ouverte mardi aux ados de 12 à 17 ans. Un rendez-vous de vaccination sur quatre a été pris par les jeunes ou en leurs noms par leurs parents. Nous sommes allés à leur rencontre.

ATTESTATION - La vaccination s'ouvre aux jeunes de 12 à 17 ans à partir de ce mardi 15 juin 2021. Avec une condition : que les deux parents remplissent une attestation spécifique à retrouver dans cet article.

À quelques jours du début de l'ouverture de la campagne de vaccination aux jeunes de 12 à 17 ans, mardi 15 juin, l'attestation d'autorisation parentale est désormais disponible. Elle devra être obligatoirement complétée pour procéder à la vaccination. Le document est à remplir et signer avant l'arrivée au centre de vaccination. Il faudra notamment y indiquer le lieu où l'enfant se fera vacciner. 

Cette attestation, communiquée par le ministère de la Santé, est à télécharger ici

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Le cas particulier des jeunes souffrant de comorbidités

Pour les jeunes de plus de 16 ans et à haut risque de forme grave de Covid-19 du fait d'une pathologie dont ils sont atteints, l'autorisation d'un seul titulaire de l'autorité parentale est suffisante. 

En dehors de cette situation, pour les mineurs de 12 à 17 ans qui ne souffrent pas de comorbidités, leur vaccination dépendra de l'accord des deux titulaires de l'autorité parentale, comme on peut le voir sur l'attestation. Si un seul parent est présent lors de la vaccination de son enfant, celui-ci doit s’engager sur l’honneur que le parent absent a bien donné son autorisation. Toute déclaration ou information qui s’avèrerait erronée ultérieurement engagera la seule responsabilité du parent présent. 

Lire aussi

Le gouvernement recommande en tout cas aux professionnels de santé de conserver l'autorisation parentale soit sous format papier soit en la mentionnant dans le dossier médical du patient.

Si l'ouverture de la vaccination à cette catégorie de la population ne la rend pas obligatoire, beaucoup de jeunes, décidés à retrouver un semblant de la vie normale et soucieux de ne pas transmettre le virus à leurs aînés seraient impatients d'en bénéficier. 

Pour le Pr Alain Fischer, le "Monsieur vaccin" du gouvernement, la vaccination des mineurs de plus de 12 ans est un "impératif arithmétique" pour se rapprocher de l'immunité de groupe contre le virus. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

EN DIRECT - Pass sanitaire : près de 161.000 manifestants mobilisés dans toute la France

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.